Accueil Dacia Brésil: vraies voitures de police et fausses patrouilles

Brésil: vraies voitures de police et fausses patrouilles

333
2
PARTAGER

Supposons que vous roulez dans Florianòpolis (sud-est du Brésil.) A un carrefour, vous voyez une Renault Logan de la police locale, gyrophares allumés. Vous êtes pris d’une bouffé de chaleur: quelle était ma vitesse? J’ai mis ma ceinture? J’ai bu combien de bière ce midi? Est-ce que le corps de ma belle-mère est bien caché dans le coffre? Mais lorsque vous passez devant, la voiture est vide et point d’agent à proximité…

La ville de Florianòpolis possède environ 400 000 habitants. Mais elle n’a que 500 fonctionnaires de police militaire, dont 300 effectuent uniquement des tâches administratives. Il n’y a pas de police civile.

Comment faire pour qu’il y ait malgré tout de la présence policière dans les rues? Solution habituelle: la fausse silhouette de voiture (ci-dessous.) Mais à Florianòpolis, on utilise de vraies voitures!

Un policier l’amène sur site le matin et un autre la reprend le soir. Ne vous inquiétez pas, il y a en permanence au moins un fonctionnaire, dans un rayon de 10 minutes à pied, autour de la voiture.
On peut quand même se demander si à la longue, à force de laisser des voitures vides aux mêmes endroits, les délinquants ne vont pas comprendre que la voie est libre…

Pour João Amorim, en charge de la communication de la police militaire, le fait de laisser la voiture ouverte, avec les clefs dessus est une preuve que le quartier est sur.

Donc pas de problème de favéla en ébullition ou de voitures caillassées…

Source:
Notìcias automotivas

A lire également:
Les policiers de Orsk n’ont pas de pétrole, mais ils ont des idées (et de la peinture)
Brésil: un concessionnaire Land Rover part en fumée

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz