Accueil Audi Le vent a tourné au Mans : avantage Audi au petit matin

Le vent a tourné au Mans : avantage Audi au petit matin

53
8
PARTAGER

Une fuite d’huile entrainant une casse moteur est survenue sur la Peugeot n°2, qui occupait la tête de la course. Il s’agissait là de la dernière Peugeot épargnée par les dégâts ! Franck Montagny, alors au volant, est contraint de se garer. C’est l’abandon, il ne reste donc plus que la Peugot 908 n°1 dans la course pour la victoire. Ce sont les Audi n°9 et n°8 qui dominent, sans avoir connu de soucis techniques.

La Peugeot 908 est, bien entendu, plus rapide en performance pure… Mais le rythme de métronome des Audi durant la nuit, ajouté à l’absence totale de soucis techniques, a payé. Ironie du sort pour Franck Montagny, qui confiant à nos confrères d’Endurance Info que la R15 faisait une prestation mauvaise, avant le départ. « J’ai l’impression qu’ils ont une voiture compliquée à conduire. Une auto de sprint pour petit circuit. La R15 semble avoir beaucoup de potentiel, mais sur un instant très court. A l’inverse, notre 908 est clairement faite pour Le Mans. Elle est bonne sur tous les circuits, mais elle prend une autre dimension ici. C’est un ton en dessus. On met toujours le doigt sur le bon truc. Pour en revenir à l’Audi, leur fenêtre paraît réduite. Il semble que leur auto marche mieux dans des conditions humides par exemple« . A l’heure actuelle, deux Audi dominent, avec Anthony Davidson à deux tours. Les R15+ semblent fiables, avec des équipages équilibrés… Cela semble bien parti pour un doublé, même si la 908 est actuellement la plus rapide en piste. Le finish risque d’être serré. Davidson sort la grosse ataque, et passe Fassler à 8h15, les roues en dehors de la piste…

En LMP2, pas de grand bouleversement car ce sont toujours les deux HPD qui ominent. Celle du Strakka Racing, qui a profité d’une crevaison sur la voiture du Highcroft Racing. Watts et Kane ont enchainé les tours rapides, et se dirigent vers une victoire de catégorie si tout continue ainsi. La voiture est surélevée pour faciliter l’intervention des mécaniciens, qui doivent changer la transmission arrière droite. D’autres soucis étaient déjà intervenus aux alentours de 4 heures… La troisième place revient ainsi à la Pescarolo n35 du OAK Racing.

En GT1, les Ford ne sont plus là ! C’est la Saleen, régulière, qui profite de cette situation, et pointe en tête. Elle se retrouve derrière les meilleures GT2. Dans cette catégorie, une seule Corvette est encore là, la n°64. Elle devance la Porsche Felbermayr de Marc Lieb., et la Ferrari de Fisichella et Jean Alesi. Mais au moment d’écrire ces lignes, la n°64 sort après le Porsche, sous la pression de Davidson, qui enchaine les tours rapides…

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz