Accueil Champ Car Indycar: 500 miles d’Indianapolis

Indycar: 500 miles d’Indianapolis

60
0
PARTAGER

Aux essais des 500 miles d’Indianapolis, l’équipe Penske avait placé ses voitures aux rangs 1, 2 et 4. Mais Dario Franchitti (Ganassi), seul « non Penske » de la première ligne, a su tirer son épingle du jeu. Il remporte ainsi ses deuxièmes 500 miles d’Indianapolis. Une bonne manière de fêter les 10 ans du premier succès à Indy de Ganassi (avec Juan-Pablo Montoya.)

Indianapolis fête son centenaire plutôt trois fois qu’une, de 1909 à 1911! Le site a accueilli des courses dés 1909 (photo), mais les premières 500 miles n’eurent lieu qu’en 1911 et pour des raisons évidentes, il n’y eu pas de course en 1917, 1918, 1942, 1943, 1944 et 1945. Les premières 500 miles furent un peu improvisées (souvenez vous…)

C’est désormais une tradition en Indycar, il y a une soirée mondaine la veille de la course. La pique-assiette Kim Kardashian était l’invitée vedette. On sent qu’elle n’avait pas grand chose d’autres à faire que d’aller à Indianapolis… Gil de Ferran, également présent, doit l’avoir mauvaise: dans les photos officielles, le double champion CART et ancien vainqueur d’Indianapolis est simplement légendé « une légende d’Indy » (sans que son nom soit cité.)

Au drapeau vert, Franchitti est en grande forme. En 3 virages, il se débarasse des deux premiers, Castroneves et Will Power. « Invisible man » prend les commandes et il ne les lâchera pas jusqu’au damier. Avec 155 tours en tête (sur 200), l’Ecossais a survolé l’épreuve, tuant le suspens. De l’aveu même de Honda (censé « vendre » l’Indycar), il ne s’est quasiment rien passé ensuite.

En fin de course, une partie des leaders lève le pied pour économiser le carburant. Dans le dernier tour, Mike Conway (Dreyer & Reinbold) ne peut éviter l’un des « économes », Ryan Hunter-Reay (Andretti.) Le choc est aussi spectaculaire que terrible. Ana Beatriz (Dreyer & Reinbold) en est une victime collatérale.

Le classement est celui du tour 199. Tant pis pour Alex Lloyd, 3e à l’arrivée. Il cède sa place à Marco Andretti (Andretti.) Dan Wheldon (Panther) est un surprenant 2e. Simona de Silvestro (HVM) est 14e et meilleure rookie (ci-dessous.) Elle est la deuxième femme à ainsi titrée, après Danica Patrick. Au classement, Franchitti a 216 points et il pointe 2e, à 11 unités de Power.

Source:
Honda

A lire également:
Indycar: les qualifications des 500 miles d’Indianapolis

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz