Accueil Berlines Le conducteur du jour: Classic Days at home

Le conducteur du jour: Classic Days at home

301
4
PARTAGER

Pourquoi faire 250km jusqu’à Magny-Cours, afin d’aller voir les Classic Days? En cherchant un peu, des anciennes, il en y a au coin de la rue! Ainsi, cette Renault 8 n’était qu’à quelques dizaines de mètres de chez moi. L’occasion de rappeler que non, toutes les « R8 » ne sont pas des Audi! Alors que même Renault l’a oublié (souvenez-vous…)!

La Renault 8 « normale » n’a pas laissée beaucoup de souvenirs. Elle dérivait de la Dauphine (qu’elle remplaçait.) Donc, elle reprenait son architecture à moteur en porte-à-faux arrière. L’époque était à la « traction arrière » (c’est à dire les propulsions.) Le moteur en porte-à-faux arrière était plus facile d’accès, sans arbre de transmission et pour l’époque, c’était vu comme une solution « sure » (pas de risque d’intrusion du moteur dans l’habitacle en cas de choc frontal.)
L’inconvénient était une mauvaise répartition des masses. Avec son moteur transversal, la Mini révolutionna les berlines à traction avant. Dans un premier temps, les propulsions et les moteurs en porte-à-faux arrière furent ringardisé (notamment la R8.) Même la Cox était chahutée! Restaient le cas des sportives, où les puristes restaient fidèles aux roues arrières motrices. Puis la Golf GTI démontra que traction et efficacité étaient compatible. Du coup, à la fin des années 70, les derniers dinosaures à propulsion s’éteignirent un à un (Simca 1000, Escort mk2, Morris Marina, etc.)

L’autre soucis de la R8, c’est l’encombrante R8 Gordini. Il n’y en a que pour elle! Ce n’est que depuis peu que les R8S et Major ne sont plus feraillées systématiquement. On ne compte plus les petits malins, qui ont pris une R8. Puis, une peinture bleue à bandes blanches plus tard, elle devient une R8 Gordini! Evidemment, ils font cela pour la revendre à un gogo…

La R8 de cette article n’est pas une Gordini. Elle n’est pas non plus d’origine. Néanmoins, la customisation reste discrète (pneus « gros boudins » avec jantes seventies, anti-brouillards, peinture bordeaux…) et dans l’esprit de l’époque.
Les puristes crieront au sacrilège. Mais, personnellement, je la trouve sympa.

A lire également:
Le conducteur du jour: maxi-Renault
Le conducteur du jour: en solde

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz