Accueil Alternatives Le Conseil Général des Yvelines subventionne les futurs véhicules urbains

Le Conseil Général des Yvelines subventionne les futurs véhicules urbains

75
1
PARTAGER

En mars 2009, le Conseil Général des Yvelines lançait un appel à projet concernant l’étude du véhicule urbain du futur. Les quatre lauréats ont été dévoilés hier, lors d’une conférence dans les locaux de l’INRETS à Versailles-Satory, lieu du pôle de compétitivité Moveo.
Le premier projet est l’œuvre d’Akka, une société de prestation de services. L’Astute Car mêle des technologies regroupant les compétences aéronautiques et automobiles, faisant ainsi appel aux divers savoirs des collaborateurs de la marque. Il s’agit d’un véhicule classé M1(donc pas en quadricycle), dont le principal axe de développement est l’allègement. On se retrouve donc avec des commandes en drive by wire, supprimant donc toute liaison mécanique entre les commandes et les roues (la sûreté de fonctionnement du système étant réalisée grâce à l’expérience de l’aéronautique). L’architecture est optimisée par l’utilisation du système Active Wheel développé par Michelin (déjà vu sur les Heuliez Will et Venturi Volage ou encore la Peugeot BB1). La vitesse de pointe est donnée pour 140km/h et l’autonomie comprise entre 200 et 300km/h. C’est donc parmi ceux présentés celui qui se rapproche le plus d’une voiture particulière actuelle. Pour ce projet, Akka a reçu une subvention de 700 000€

Le deuxième projet retenu est sans doute le plus innovant de tous. Signé Induct, il est destiné à être robotisé pour servir de transport en commun. Une conduite manuelle reste possible. Quant à la recharge, elle se fera par induction, comme sur le concept Tulip présenté par PSA en 1996. Toutefois, le concept du Modulgo va plus loin que celui du simple véhicule, puisqu’un abonnement au service sera disponible par mensualité. Les concepteurs ont prévu une utilisation façon « téléphone mobile sur quatre roues ». Subvention de 690 000€.

Muses est un regroupement de PME spécialement pour ce concours. S’il semble pour l’instant être le moins précisément défini des trois, l’idée est plutôt novatrice. Le MOOV’Eco est avant tout une plate-forme modulable, sorte de « semelle » à la GM AUTOnomy (vue à Detroit en 2002) sur laquelle vient se greffer une carrosserie spécifique à l’usage souhaité. Les impératifs de compacité et de maniabilité ont été au cœur du développement de cet engin classé comme quadricycle lourd. Subvention de 780 000€.

Le dernier des projets nous est bien connu puisqu’il est signé Venturi. Il s’agit de l’Eclectic, ce quadricycle lourd électrique présenté au Mondial, d’abord en 2006 (une version vue dans le film de Mathieu Kassovitz, Babylone A.D.), puis en 2008 dans une exécution plus proche de la série. Venturi compte développer l’Eclectic en collaboration avec l’INRETS grâce à sa subvention de 800 000€.

Ces projets devraient tous être dévoilés sous forme de prototype au salon de Genève en 2011. De quoi nous donner une certaine idée du futur du déplacement urbain individuel.

Source et copyright photo : Conseil Général des Yvelines

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le Conseil Général des Yvelines subventionne les futurs véhicules urbains"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Herve
Invité

REGARDE CA!

wpDiscuz