Accueil Buick Histoire des Muscle Cars : Buick Skylark GranSport

Histoire des Muscle Cars : Buick Skylark GranSport

193
0
PARTAGER

Dès 1965, face au succès de la Mustang mais aussi de la Pontiac GTO apparues l’année précédente, Buick, pourtant peu associé à l’idée de voiture sportive, décline sa Skylark en une inédite version GranSport. Sans être une véritable Muscle Car, elle donne surtout naissance à une lignée qui se perpétue au fil des ans chez Buick.

La première Skylark GranSport apparaît en 1965. Le modèle intermédiaire de Buick complète ainsi se gamme et propose, aux côtés de son classique V8 300 cid (4.9 l) une version adoptant le V8 Buick d’une cylindrée de 401 cid (6.6 l) issu de la gamme full-size. Le groupe GM est alors encore sous le coup d’une limitation volontaire de la cylindrée des moteurs, et la limite est alors de 400 cid pour les modèles intermédiaires, que Buick dépasse donc légèrement. Néanmoins les 325 ch et 603 Nm du V8 Wildcat apparu en 1953 sont suffisants pour faire de cette Skylark GranSport une prétendante au titre de Muscle Car. Elle exécute alors le 0 à 60 mph (96 km/h) en 7″8 et le quart de mile en 16″6.

Dès la première année, 15.780 exemplaires en seront écoulés. Il s’agit en majorité de coupés Hardtop, même si cette motorisation est également disponible sur les coupés avec montant central ou sur le cabriolet. Une version découvrable qui laisse d’ailleurs les autres carrosseries bénéficier de ses renforts de caisse, histoire d’en améliorer le comportement.

En 1966, elle la GranSport bénéficie comme les autres Skylark d’évolutions esthétiques, avec un nouveau dessin des montants arrière. Les versions GranSport reçoivent une calandre noire, des fausses aérations (tournées vers le pare-brise) sur le capot et de fausses écopes sur les ailes. Une version plus puissante fait son apparition. Son V8, toujours de 401 cid développe à présent 340 ch. Ce gain de 15 ch lui permet de gagner quelques dixièmes dans les épreuves d’accélération, avec un 0 à 60 mph en 7″6 et un quart de mile en 15″5. Seulement 13.816 véhicules seront vendus cette année là, toujours en majorité des coupés Hardtop.

Dès 1967, la Skylark GranSport prendra son envol comme modèle à part entière en devenant simplement la Buick GranSport, ou Buick GS400 en référence à la cylindrée de son moteur.

L’appellation reviendra à la fin des années 80 sur la gamme Skylark avec l’apparition de quelques options destinés à donner un peu de piment à cette voiture bien fade, disponible à l’époque en coupé ou en berline.

1965_Buick_Skylark_GS_011965_Buick_Skylark_GS_021965_Buick_Skylark_GS_031965_Buick_Skylark_GS_041965_Buick_Skylark_GS_05

La Skylark Gran Sport 1965 exposée au GM Heritage Center :

1965_Buick_Skylark_Grand-Sport_041965_Buick_Skylark_Grand-Sport_011965_Buick_Skylark_Grand-Sport_021965_Buick_Skylark_Grand-Sport_031965_Buick_Skylark_Grand-Sport_05

Lire aussi :
Histoire des Muscle Cars : Introduction
Histoire des Muscle Cars : AMC AMX
Histoire des Muscle Cars : AMC Javelin
Histoire des Muscle Cars : AMC Rebel The Machine
Histoire des Muscle Cars : Buick GS
Histoire des Muscle Cars : Quelques autres Buick GranSport

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz