Accueil Cabriolet Volkswagen : la gamme de l’Eos évolue

Volkswagen : la gamme de l’Eos évolue

61
0
PARTAGER

Apparu en 2006 sur le marché français, le Volkswagen Eos a réussi à s’écouler à 11 613 exemplaires sur le segment de niche des coupés-cabriolets. Arrivé à mi-carrière, l’Eos ne s’offre pas de réelles nouveautés exception faite d’une gamme nouvellement pensée et orientée autour de trois niveaux de finition.

Ainsi, la finition d’entrée de gamme baptisée sobrement « Eos » reprend l’intégralité des équipements de série de l’ancienne finition  « Conceptline », soit entre autres : les sièges, la radio RCD 310, les phares antibrouillard, des jantes alu 16 pouces, le volant cuir, la climatisation ‘Climatic’ et l’ESP.

Le deuxième niveau de finition « Sportline » offre en plus de série par rapport à l’ancienne finition Sportline dont elle conserve donc le nom : la radio RCD 510, des jantes exclusives de 17 pouces ainsi que les radars de recul et le filet anti-remous.

L’Eos « Carat » (le niveau de finition coiffant l’offre) voit également son équipement de série s’enrichir avec le système de radionavigation RNS 310 et des jantes de 18 pouces en complément des équipements déjà proposés (sellerie cuir Vienna, siège conducteur électrique et chauffant, lamelles de calandre chromées et feux arrière rouge sombre). Ci-dessous la nouvelle grille des tarifs.

A lire également. VW Eos : version BlueMotion essence en Angleterre et Nouveau moteur 210 ch pour l’Eos.

Source : VW.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz