Accueil Cabriolet Genève 2010 live: Wiesmann, rien de nouveau, tant mieux.

Genève 2010 live: Wiesmann, rien de nouveau, tant mieux.

219
0
PARTAGER

Rien de nouveau chez Wiesmann, mais tant leurs réalisations sont d’un bon goût, ce qui n’est pas discutable, nous nous devions de ne pas oublier de passer admirer les coupés et roadsters frappés de la salamandre.

Petit stand, petit constructeur, mais grande renommée. Cela convient très bien à Wiesmann qui, à défaut d’avoir une production importante de voiture, offre une qualité de réalisation à la hauteur du prix (Faramineux) de ses bolides. Bolides, yes we are, car animés par des moteurs V8 et V10 BMW, et avec ceci?
Moteur BMW, carrosserie néo-rétro, châssis moderne, la recette parfaite? Bon, inutile de répéter ce que tout le monde sait déjà. Si j’écris cet article aujourd’hui ce n’est pas pour vous rabâcher tout cela, ce serait plutôt pour vous faire profiter des cinq modèles présents sur le stand lors des ouvertures presse du salon et admirer l’étendue de la personnalisation offerte et du savoir faire du petit constructeur.

Wiesmann GT MF5

Tout dernier modèle de la marque reprenant le moteur V10 des M5 et M6 Bavaroise. Superbe modèle blanc mat avec l’intérieur bi-ton noir et blanc que je n’ai malheureusement pas pu prendre en photo les portières étant fermée, c’est avec regret que l’on devra se contenter des jantes noire à liseré blanc s’accordant parfaitement à la calandre noire mat. Mais cela reste, comment dire, très classique.

Wiesmann GT MF4-S

Un nouveau modèle également, rien de bien changé mis à part les phares plus minimalistes et surtout l’abandon de l’ancien V8 de 367 chevaux pour celui autrement plus puissant de la M3 E92, à savoir le 4.0L et 420 chevaux !
Bien moins classique dans cette configuration, car peinte d’une couleur grise métallisée/perlée associée à un vert foncé tout à fait original que l’on retrouve sur les jantes et la calandres ainsi que sur les grilles des entrées d’air, couleur qui au premier abord peut déplaire, mais qui révèle tout son charme un fois la tête passée dans l’habitacle tout de cuir tendu de la même couleur, surprenant.

Wiesmann Roadster MF4-S

Ensuite viennent trois modèles de roadster, la première est une MF4-S comme la précédente mais en décapsulé, ici enveloppée d’une teinte jaune légèrement foncée qui contraste parfaitement avec le noir des jantes et de la calandre. L’habitacle fait de cuir jaune et noir avec surpiqûre en contraste et cuir moulé jaune pour le montant central fait bonne figure et se montre très tape à l’oeil, sympathique.

Wiesmann Roadster MF5

Le deuxième est la dernière itération du roadster maison, une MF5 avec le V10 qui va bien. L’habitacle lui est l’exacte réplique de la MF4-S précédente mais avec du cuir rouge et noir, toujours en présence de surpiqûres contrastées et en détail la console centrale faite de carbone pour la touche sportive qui va bien (Et qui concorde avec la centaine de chevaux supplémentaires), racée.

Wiesmann Roadster MF3

Modèle d’entrée de gamme, le plus classique, avec des formes très rondes et allongée rappelant les roadster d’antan. Classique, elle l’est beaucoup moins à la vue des phares arrières, et encore moins quand on sait que c’est un six cylindres 3.2L de 343 chevaux qui animait la feu M3 E46 sous le capot ! Blanche peut-être, la colombe se montre aussi accueillante dans cette livrée de cuir couleur cognac étendue à tout l’habitacle. Classique certainement, je dirais plutôt… Magique !

PS: Notez tout de même un point commun entre tous ses voitures, le levier de vitesse très très court avec pommeau en cuir ou en aluminium selon le désir de chacun et le soufflet en cuir le faisant presque disparaitre sous sa robe enveloppante…

IMG_9913IMG_8879IMG_8873IMG_8885IMG_8875IMG_8888IMG_8883IMG_8877IMG_8878IMG_8886

A lire également: Genève 2010 Live: Hispano Suiza H6B 1928, Genève 2010 Live: Jaguar SS100

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz