Accueil Seat Essai Seat Léon FR 2.0 TSI 211 DSG: Ambiance sportive (2/3)

Essai Seat Léon FR 2.0 TSI 211 DSG: Ambiance sportive (2/3)

730
0
PARTAGER

Passons maintenant là où tout se joue, là où la sueur coule sur le front concentré du pilote.

Bon, il est vrai que je n’ai pas été jusque là avec la belle, mais qu’importe, tant qu’il y aura des frissons il y aura de la passion !
Nous voici donc dans le poste de conduite, tout est identique à une Léon Lambda, seul le volant gainé de cuir perforé et frappé du logo FR avec le méplat en plastique imitation aluminium la distingue. Même punition pour les compteurs avec l’apparition d’un logo FR. On note également dans les changements l’apparition de sièges typés sport avec tissu bi-ton noir/rouge et surpiqures contrastées qui s’accordent parfaitement avec la couleur extérieure.

Une fois installé, trouver une position de conduite idéale n’est pas chose difficile. Réglable à la main avec en plus une petite molette permettant de régler les supports lombaires, génial. Les sièges eux offrent un maintient idéal pour une voiture de cet acabit sans pour autant être de vrais baquets. De ce fait, ils restent agréables en conduite posée, loin du relatif inconfort de véritables baquets issus de la compétition automobile comme ceux disponibles sur la Mégane R26.R, et se révèlent fort heureusement très utile en conduite dite sportive. Vue sur le tableau de bord, avec la partie haute en plastique mou d’un bel, celui-ci est composé de trois compteurs, compte-tours central comme sur beaucoup de sportive, avec de part et d’autre le compteur de vitesse à droite gradué jusqu’à 260 km/h (Il annonce la couleur) et un petit écran à gauche donnant diverses informations au choix du conducteur entouré lui par la jauge d’essence et celle de la température moteur. La console centrale en plastique dur couleur gris laqué imitation aluminium est composée d’un lecteur CD/Radio/MP3 classique et d’une climatisation bi-zone tout deux simplissimes d’utilisations. Pas de GPS, sortez une carte, à l’ancienne.

La voiture est accueillante, spacieuse et offre un bon confort aux passagers arrières avec deux vraies places avec une place centrale d’appoint inconfortable sur de longues distances mais suffisant pour emmener cinq personnes sur de petits trajet. La encore Seat joue dans la discrétion et seules les éléments détaillés précédemment la distingue d’une Léon de base.

Une fois bien installé, siège réglé, volant réglé, moteur allumé et ceinture de sécurité attachée, il est temps de s’envoler.

Galerie Seat Léon FR 2.0 TSi 211 DSG

DSC_0034DSC_0041DSC_0026DSC_0015DSC_0017

Essai Seat Léon FR 2.0 TSI 211 DSG: GTI dans l’âme (1/3); Essai Seat Léon FR 2.0 TSI 211 DSG: Auto Emocion (3/3)

A lire également: Essai Porsche Cayman GT: présentation, Essai Citroën DS3 “Avis”: la location de voitures

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz