Accueil ALMS Doublé Peugeot à Sebring

Doublé Peugeot à Sebring

69
1
PARTAGER

La Peugeot 908 entame sa dernière saison de la meilleure des façons. Celle qui a débuté sa carrière en 2007 vient de décrocher pour la première fois les 12 Heures de Sebring, une des grandes épreuves qui lui manquait. La 908 entre dans l’histoire de la course Floridienne, au terme d’une course sans grand suspense ni adversaires.

Victoire Peugeot, sans grand adversaire…
Alexander Wurz, Marc Gene et Anthony Davidson (qui effectuait ses grands débuts chez Peugeot) ont décroché la victoire, devançant la voiture soeur de 13.817. Sebastien Bourdais, Nicolas Minassian et Pedro Lamy complètent le triomphe de la marque au Lion, un an après sa défaite face aux grand absent de cette édition 2010, Audi. La mission Peugeot semble avoir été bien négociée. Pas de problème majeur, une belle régularité, un doublé. L’objectif, on le sait, c’est Le Mans. Peugeot n’a pas tremblé pour ce premier test.

La résistance est venue du clan Aston martin. D’abord de la Lola du team Drayson, avec au volant Emanuele Pirro, ex retraité… L’Italien a profité du début de course, avec une voiture peur chargée en essence, pour venir se glisser entre les deux Peugeot. Pas d’énervements dans le clan français, face à cet agitateur, qui connaitra ensuite des problèmes de refroidissement et de radiateur. L’autre Aston Martin, menée notamment par Adrian Fernandez se classe 3e. Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez apprécier la bataille en P1, avec Pirro dépassant Bourdais dans le trafic. On voit également très bien la bataille en GT2, ou les niveaux sont très proches.

Cette victoire donne à Peugeot un succès dans chaque grande classique de l’endurance. Sebring, le Petit Le Mans et Le Mans. C’est aussi une magnifique rampe de lancement pour Anthony Davidson. Pilote de réserve pour Super Aguri, puis chez Brawn GP l’an passé, Davidson a manqué sa titularisation en F1, mais n’en reste pas moins un pilote expérimenté, très respecté… et qui fera parler de lui en juin, croyez moi !

Greg Pickett, Klaus Graf et Sascha Maassen remportent la catégorie LMP2 avec leur Porsche RS Spyder. Ils devancent de 3 tours l’Acura du Patrón Highcroft Racing HPD ARX-01c, qui menait la course avant de subir des problèmes électriques. La victoire d’un RS Spyder, cela fait longtemps que nous n’en vaions pas eu ! C’est d’ailleurs la première à mettre au crédit d’un team privé aux Etats-Unis (précédemment, c’était le team penske, structure officielle Porsche). Dommage pour l’Acura, qui possédait une confortable avance de 5 tours avant ses soucis électriques. Espérons que tout ira mieux en juin prochain, puisque l’équipe fera ses grands débuts au Mans.

Christophe Bouchut gagne en catégorie LMPC, associé à Scott Tucker et Mark Wilkins !

Risi Competizione, LE spécialiste des classiques
En GT2, comme souvent, la bataille fut belle, et comme souvent, dans les grandes classiques, c’est le team Risi Competizione qui impose sa Ferrari F430. Sebring, Le Mans, Petit Le Mans, rien n’échappe à cette équipe basée à Houston depuis maintenant 2 ans. Les deux BMW M3 e92 terminent 2 et 3, jolie performance 1 an après le début du programme. Les Corvette se retrouvent loin, 8e et 9e de la catégorie. La faute notamment a beaucoup de temps perdu soute à un accrochage dans les stands, façon Peugeot 908 officielle contre Pescarolo au Mans 2009 (en vidéo ci-dessous).

La Porsche 997 RSR du Flying Lizard a elle été victime d’un fait de course. En effet, la 997 du team Falken Tyres a eu la fâcheuse tendance de perdre ses pneus ce week-end. A deux reprises, elle a perdu une roue. La première fois, cette roue passe miraculeusement devant d’autres voitures GT2 et GTC, une Corvette la touchant légèrement. La deuxième fois, c’est la Porsche du Flying Lizard avec Van Overbeek au volant qui ne peut l’éviter, et est contraint de rentre aux stands.

Mais sous régime de drapeau jaune général, les stands sont fermés, ce qui signifie que les mécaniciens n’ont pas le droit d’intervenir sur la voiture… Toute chance de victoire s’envole, la Porsche perdant plusieurs tours. L’une des nouveautés, la Ferrari F430 de Scott Sharp, a brulé alors qu’il restait deux heures de courses…

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Doublé Peugeot à Sebring"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
click here
Invité

If one synchronised swimmer drowns, do all the rest have to drown too?

wpDiscuz