Accueil Actualités Entreprise Porsche : pénalités US pour consommation excessive ?

Porsche : pénalités US pour consommation excessive ?

54
18
PARTAGER

Qui a dit protectionnisme ? Les japonaises ne sont plus seules à en faire les frais, Porsche se faisant également tirer les oreilles.

Raisons invoquées ? la boulimie en carburant des sportives allemandes. Non, on ne s’étouffe pas …. !


L’affaire pourrait être risible si le constructeur de voitures de luxe n’était pas menacé de verser quelques pénalités financières aux Etats-Unis …. en raison du dépassement de nouvelles limites de consommation de carburant.

C’est en effet ce qu’affirme le quotidien allemand « Financial Times Deutschland » paru lundi.

Selon le lobbyiste Stephan Schläfli, Porsche aurait obtenu une autorisation exceptionnelle pour les modèles 2012 et 2015 mais à partir de 2016, celle-ci ne sera plus valable.

Gonflés, tout de même les Américains ! Les véhicules made in US n’étant pas réputés pour leur sobriété.

Qu’à cela ne tienne, conformément à une loi américaine entrée en vigueur en mai 2009, Porsche devrait atteindre d’ici à 2016 une consommation moyenne de 5,7 litres pour 100 kilomètres pour l’ensemble de sa flotte, s’il souhaite respecter les normes. Pour ne pas enfreindre la limite, la consommation devrait diminuer d’environ 10% d’année en année », un défi techniquement impossible », selon les spécialistes.

D’ici six ans, soit quatre ans plus tôt qu’initialement prévu, les constructeurs devront porter les performances moyennes des véhicules aux Etats-Unis à 35,5 miles par gallon (mpg), l’équivalent de 6,7 litres aux 100 km, contre 25 mpg (9,5 litres/100 km) actuellement.

Obama a en effet réussi le tour de force de mettre d’accord sur ce point une douzaine de constructeurs (dont GM, Chrysler, Ford et Toyota US), les Etats américains et plusieurs autorités de régulation jusqu’ici antagonistes.

Concrètement, la décision imposera des plafonds de consommation par modèle et par marque, avec une moyenne de 39 mpg (6,1 litres/100 km) pour les nouvelles berlines et de 30 mpg (7,9 litres/100 km) pour les 4×4, chaque plafond tenant compte du poids du véhicule et de sa taille, comme le réclamaient les constructeurs.

« Economiquement, cette règlementation impliquerait la restructuration de toute l’industrie » automobile, s’exclame dans le Financial Times Deutschland Walter Lewis, chargé de défendre les intérêts de Porsche devant les autorités américaines. En ajoutant : « ce n’est pas de la politique environnementale, c’est de la politique industrielle! ». Ce qui est loin d’être faux ….

Sources : AFP, Reuters, GreenUnivers.com

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz