Accueil Actualités Entreprise Fiat menacé de boycott en Italie

Fiat menacé de boycott en Italie

32
16
PARTAGER

Face à l’annonce d’une fermeture prochaine de Termini Imerese et de l’arrêt de production des usines italiennes pour une durée de deux semaines, certains politiciens italiens ont lancé un appel au boycott de tous les produits du groupe.

Cet appel ne trouve pas son origine chez un obscur représentant politique réactionnaire et inconnu. Il a en effet été lancé par le mouvement « Jeune Italie », organisation des jeunes du parti de Silvio Berlusconi…

L’organisation appelle les italiens à boycotter les produits du groupe Fiat. On songe bien sûr aux automobiles Fiat, Lancia et Alfa Romeo, mais le boycott s’étend aux camions (Iveco), engins agricoles et de construction (Case New Holland), mais aussi à toutes les activités (médias, banques), dans lesquelles le groupe a des intérêts. A partir de Jeudi, des militants s’installeront sur des grandes places ou devant les concessions du groupe, dans la plupart des grandes villes du pays.

Les syndicats ont également prévu une grève le 3 février prochain pour protester contre ces fermetures, que Fiat justifie par la baisse du marché italien après la fin du système de prime à la casse.

Fiat est le premier employeur du pays, puisque 80.000 de ses 190.000 emplois dans le monde sont dans la péninsule. L’Italie est le second marché de Fiat Auto dans le monde, après le Brésil.

Lire aussi :
Fiat Termini Imerese, fermeture confirmée
Fiat, arrêt de production en italie durant deux semaines
Résultats financiers 2009 : de bons résultats pour Fiat

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz