Accueil 4x4 Essai Mitsubishi Outlander : le nez avant tout (1/3)

Essai Mitsubishi Outlander : le nez avant tout (1/3)

99
0
PARTAGER

Commercialisé début 2007 en Europe, le Mitsubishi Outlander arrive à mi carrière. Il bénéficie logiquement d’un restylage, en même temps qu’il adopte les dernières spécificités techniques déjà vues sur ses cousins Peugeot 4007 et Citroën C-Crosser, à savoir le 2,2l diesel d’origine PSA et la boîte à double embrayage TC-SST signée Mitsubishi.

Une boîte inaugurée sur la Mistubishi Lancer Evo, conçue en collaboration avec Getrag et qui arrive donc maintenant sur la finition haut de gamme de l’Outlander, avant de se démocratiser sur d’autres modèles dans l’avenir.

Question style, l’Outlander nouveau adopte la fameuse calandre « jet fighter » en vogue chez Mitsubishi. Ainsi, le constructeur japonais compte rapprocher l’Outlander des modèles routiers (Lancer Evo en tête), pour casser son image de spécialiste du SUV. En marketing, l’Outlander n’est donc plus un SUV mais un crossover… De quoi se retrouver un peu plus politiquement correct, pour un véhicule qui n’est de toutes manières pas un franchisseur (il y a le Pajero pour ça).

Alors concrètement, qu’est-ce que ça donne ? Déjà, tout l’avant est nouveau : ailes, capot, optiques et bouclier. L’avant est moins massif que ce qu’on aurait pu croire sur les premières photos dévoilées par Mitsubishi il y a quelques semaines. C’est tant mieux, puisque malgré la forme agressive de la calandre, l’Outlander parvient à grader une certaine finesse dans sa partie avant. Comparé aux 4×4 PSA, il est donc plus harmonieux, l’avant s’accordant sans heurt avec le reste.

Les autres modifications sont mineures et contribuent à donner une touche plus haut de gamme à l’Outlander. Cela se traduit par des joncs chromés en bas des vitres (déjà vus sur les cousins français) et une autre barre chromée sur le hayon. L’ensemble est donc plutôt réussi, même s’il ne révolutionne pas la catégorie.

http://www.dailymotion.com/swf/video/xbphln

Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-9Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-41Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SSTEssai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-31Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-5Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-10Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-26Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-25Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-20Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-36Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-17Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-40Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-24Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-34Essai-Mitsubishi-Outlander-TC-SST-14

Lire également :
Essai Mitsubishi Outlander : pied à terre
Essai Mitsubishi Outlander : bon père de famille
Essai Peugeot 4007

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz