Accueil Actualités Entreprise Dossier Saab : Spyker annonce disposer des fonds

Dossier Saab : Spyker annonce disposer des fonds

34
6
PARTAGER

« C’est vraiment facile, il faut juste se présenter avec l’argent, et on peut avoir Saab« , déclarait Ed Whitacre il y a quelques semaines. Il continuait ensuite de marteler ce message avant de décider de placer le constructeur suédois en liquidation judiciaire mais sans refermer définitivement la porte des négociations. Ce message adressé par le patron de GM n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Pardon de deux sourds. Quasi immédiatement Bernie Ecclestone et Genii Capital ont indiqué revoir leur offre à la hausse pendant que Spyker en faisait de même. Le petit producteur néerlandais assure désormais disposer des fonds financiers suffisants. En parallèle, Nick Reilly, président de GM Europe, a pour sa part réaffirmé que la priorité du constructeur automobile américain était de fermer la filiale suédoise. Dialogue de sourds ?

En marge du salon de Detroit, Victor Muller, le PDG de Spyker, s’est exprimé sur les ultimes évolutions du dossier Saab. « Nous leur avons montré l’argent« , a-t-il indiqué tout en ajoutant, sans précisions financières, que la dernière offre transmise avait été revue à la hausse de manière conséquente. Selon lui, une décision sera prochainement prise. Une question de jours a-t-il lâché à la presse sans vraiment convaincre son auditoire.

Toutefois le PDG de Spyker croit en son offre et anticipe déjà. « Si GM accepte notre proposition, Spyker et Saab deviendraient des filiales d’une société néerlandaise cotée, Saab Spyker LLC » alors que le duo « Spyker-Saab serait très attirant en termes de partage de la distribution, de la technologie, des infrastructures et des pièces détachées » (ainsi que les diverses synergies en matière de R&D). Même en cas d’offre revue à la hausse on voit mal GM revenir encore sur sa position.

Le constructeur US avait clairement laissé entendre que la présence du groupe financier russe Convers (détenteur de 30 % du capital de Spyker) représentait plus qu’un frein à une éventuelle transaction. Pour finir, Nick Reilly chiffre la fermeture de Saab entre 50 millions d’euros et 100 millions d’euros. On devine donc la somme minimale que devra débourser l’acheteur pour remporter la partie. Et encore, ce n’est même pas certain…

A lire également. Saab : placement en liquidation judiciaire et Saab : la mise à mort (ou encore dans la catégorie constructeurs cliquez sur Saab ou Spyker…).

Source : Automotive News et Reuters.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz