Accueil Constructeurs Une Twingo de compet’ !

Une Twingo de compet’ !

77
13
PARTAGER

Il est bien loin le temps de l’unique Twingo présentée en 1993. Une seule finition, un seul moteur, un seul prix. Le succès aidant, Twingo s’est diversifiée jusqu’à la seconde version lancée en 2007. Depuis, diesel et versions sportives ont été lancées… et même un modèle destiné à la compétition !

En mars 2010 seront homologuées Twingo Renault Sport R1 et R2, deux modèles destinés exclusivement à la course automobile.

Les deux modèles, s’ils reprennent la base de la Twingo Renault Sport, ont des philosophies différentes.

Twingo Renault Sport R2
Petite sœur de la Clio Renault Sport R3 (alignée en rallye), Twingo Renault Sport R2 présente un moteur préparé par Renault Sport qui lui permet de gagner 27 chevaux, pour atteindre la puissance de 160 chevaux (118 kW) à 7 250 tours/minute. Le couple maxi (160 Nm) est atteint dès 5 500 tours/minute pour 1030 kg.

Les principales modifications concernent les pistons, arbres à cames, volant moteur, la ligne d’échappement et une boîte à air spécifique.

Un boîtier électronique développé pour la compétition gère la gestion complète du moteur (alimentation et allumage) et de la boîte de vitesses. Il est accompagné d’un faisceau électrique spécifique et peut être couplé à un système d’acquisition de données (en option). Le moteur de Twingo Renault Sport R2 a été conçu pour couvrir 2 500 kilomètres d’épreuves spéciales chronométrés entre chaque révision. Là encore, on voit que tout est fait pour la compétition. A l’achat, une Twingo de série doit être révisée après 30 000 kilomètres !

Tout change également au niveau de la boite de vitesses qui devient séquentielle avec un différentiel autobloquant à disques type ZF à glissement limité.

La commande est assurée par un levier placé à proximité immédiate du volant et couplé à un contacteur de coupure moteur. Le pilote peut ainsi garder le pied sur l’accélérateur lors de la montée des rapports.

L’embrayage est composé d’un mono disque à commande hydraulique et trois couples finaux peuvent faire varier la démultiplication finale.

A l’intérieur, on est loin d’une Twingo (même Renault Sport). La coque d’origine est renforcée et reçoit un arceau-cage soudé passé au crash test. Cet arceau-cage, composé de plus de 40 mètres de tube, participe à la rigidité de la cellule de survie.

L’habitacle de Twingo Renault Sport R2 reçoit des équipements de dernière génération avec des sièges-baquets et des harnais à six points compatibles avec le système HANS. En option, il est possible de choisir les sièges-baquets à têtières. Les garnitures des portes sont supprimées pour installer un panneau de protection constitué de matériau composite.

Un système d’extincteur automatique à commande électrique et un coupe-circuit viennent compléter cet équipement de sécurité.

Cette Twingo Renault Sport R2 peut être alignée sur tous les rallyes asphalte et terre. Des Trophées seront lancés en France, en Suisse, en Italie (il prendra l’appellation Gordini), aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique, en Martinique et en Guadeloupe.

Le kit est vendu à 27 990 euros HT avec un prix spécial pour acquérir une Twingo Renault Sport de série (nécessaire) à 10 900 euros HT… (Notez qu’une épave immatriculée de Twingo Renault Sport peut suffire).

Twingo Renault Sport R1
Si les deux voitures se ressemblent, tout est bien différent à l’intérieur. Twingo Renault Sport R1 est une Twingo Renault Sport de série qui ne reçoit que l’équipement réglementaire de sécurité. On reste à 133 chevaux, on garde la boite en H pour obtenir une voiture homologuée pour les rallyes (avec laquelle on peut participer aux rallyes régionaux mais aussi aux épreuves du WRC) et les circuits mais seulement sur asphalte. L’arceau-cage soudé est manchonné en deux parties et boulonné dans la caisse afin de simplifier le montage. Seul apport de performances, un couple court sera homologué.

Là, le prix n’est pas encore connu mais à quelques milliers d’euros, on pourrait s’acheter une vraie petite voiture de compétition… Et si c’était ça l’idée première d’Amédée Gordini ?

246936246924246933246930246942246939246945246951246875246885

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz