Accueil General Motors Opel: les gouvernements affichent un front uni

Opel: les gouvernements affichent un front uni

29
2
PARTAGER

En décidant de conserver Opel dans son giron, GM ne s’est pas fait que des amis. Les pays Européens conservés ont décidé de ne pas laisser GM les placer en concurrence dans une chasse aux subventions…

Dans le dossier Opel, GM n’a cessé de jouer avec les divers gouvernements. Plusieurs pays sont concernés, au premier chef l’Allemagne, mais aussi la Grande-Bretagne, la Belgique et l’Espagne. Les représentants de ces pays se sont retrouvés à Bruxelles, conviés par le commissaire européen à l’Industrie, Günter Verheugen. Ce dernier avait jugé alarmantes les promesses faites par certains pays en échange de la sauvegarde d’emplois sur leur territoire.

Les pays concernés se sont donc entendus pour ne pas mener de négociations unilatérales avec GM. La réponse à GM sera coordonnée au niveau Européen. Nick Reilly assistait à cette réunion et a déclaré que le plan de GM ne serait influencé par aucune promesse de subvention, mais se basait sur des critères économiques, et que leurs premiers interlocuteurs étaient les salariés.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz