Accueil Cabriolet Essai « 2CV Burton » : mieux que Spyker ! (1/3)

Essai « 2CV Burton » : mieux que Spyker ! (1/3)

1982
0
PARTAGER

Il est de ces autos qu’on ne peut classer dans aucune catégorie. Fruit d’irréductibles passionnés, elles ne trouvent grâce qu’aux yeux de quelques vrais amateurs de la chose automobile et distillent charme, exclusivité et authenticité à ceux qui prendront le temps de les découvrir et de les connaître. En France, on peut citer Secma, PGO, ou, pour les plus fortunés, Venturi. Mais en remontant vers le nord, après avoir traversé la Belgique, on trouve la Burton, qui fait indéniablement partie de celles-là…

La majeure partie d’entre vous ne connaît probablement pas la marque Burton à moins d’être accro à une petite Citroën mythique…j’ai nommé la Deux-Chevaux ! Pourquoi donc ? Eh bien tout simplement parce que, sous ses airs de roadster sportif des années 30, la Burton cache des entrailles empruntées à la Deuche.

Cette Hollandaise à l’accent français prononcé est l’aboutissement de l’œuvre de deux frères, Dimitri et Iwan Göbel. Vouant un véritable culte à la 2CV depuis leur adolescence, ils décident, une fois leur diplôme en poche, d’ouvrir leur propre garage exclusivement dédié à la petite Citroën. C’était en 1993. Très vite, ils commencent à en transformer quelques-unes en Pick-Up, puis se lancent dans la commercialisation des Lomax, un autre kit destiné à la Deuche.

Le succès est jugé plutôt satisfaisant par les deux frères, qui ouvrent en 1999 le plus grand garage 2CV des Pays-Bas incluant un show-room, un atelier, un centre de pièces détachées, un département racing et même une boutique online. Un véritable temple à la gloire de la petite Citroën en quelque sortes, dont le succès est assuré par l’engouement qui existe toujours dans le pays autour de la marque française dont le créateur, André Citroën, était d’origine Hollandaise.

Mais parallèlement, le simple fait de vendre ou de rénover des Deuche ne leur suffit plus. Ils veulent désormais construire leur propre voiture. Le premier projet éclot en 1998. Tout va alors très vite puisque l’auto est officiellement introduite sur le marché à l’aube du 21ème siècle : la Burton Car Company (BCC) est née.
Précisons encore que d’un point de vue légal, BCC est considéré comme Constructeur d’Automobiles. Du coup, la société se targue (non sans une pointe d’humour ?) d’être «le plus grand constructeur de voitures de sport des Pays-Bas», devant Spyker (hé oui) et Donkervoort donc…

241526241528241532241534241538241540241543241549241551241536

A lire également :
Essai « 2CV » Burton : mieux qu’Audi ! (2/3)
Essai « 2CV » Burton : mieux qu’une Deuche ? (3/3)

Burton disputera les 24h 2CV

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz