Accueil Rallye Critérium des Cévennes : un point sur l’ES4 et 5

Critérium des Cévennes : un point sur l’ES4 et 5

58
0
PARTAGER

Un point sur le Critérium des Cévennes avec l’ES4 et ES5.

Une belle bagarre oppose trois hommes : Jean-François Mourgues, Guillaume Canivenq et Patrick Henry


ES 4 : Aumessas-Mars – 9,30 km

Pour terminer la matinée, une spéciale courte d’environ 9 kilomètres. 9 kilomètres avec une route étroite et dégradée, les pilotes devront faire attention dans la descente car la descente est sinueuse et les pièges nombreux ….

Dans ces conditions c’est Patrick Henry qui réalise le meilleur temps sur sa 206 devant Jean-François Mourgues et Guillaume Canivencq.
Il faut également signaler un très beau duel entre le jeune Mathieu Arzeno et Manu Guigou, un des prétendants au titre de Champion de France.

Jean-François Mourgues « Dans cette spéciale, les routes sont très étroites. Ce n’est pas évident pour une WRC face à une Super 2000 qui est peut-être plus maniable et agile. Je ne voulais pas faire de bêtises. »
Patrick Henry  : « J’ai bien roulé mais le comportement de l’auto n’est pas parfait, elle bouge. »
Julien Maurin  : « Je continue à me faire plaisir. J’ai repris mon système de notes à zéro sur ce rallye. Je suis satisfait pour l’instant… »
Mathieu Arzeno (Clio R3) : « Je me suis fait une chaleur. J’ai freiné très tard et mis une roue dans le fossé. J’ai réussi à récupérer la voiture même si nous avons perdu un peu de temps. »

ES 5 : Roquedur-Pommiers 2 – 25,90 km

Jean-François Mourgues se place en leader de ce rallye mais Patrick Henry et Guillaume Canivenq font tous pour inverser cette tendance. Ce dernier réalise le meilleur temps dans cette seconde boucle.
Peu de pilotes arrivent à améliorer leurs chronos dans ce deuxième passage sauf pour Patrick Henry, Cédric Robert ou encore Julien Maurin. Les conditions de route difficile avec un terrain dégradé sont certainement une des conséquences des temps des pilotes.

Guillaume Canivenq  : « Les deux ou trois premiers kilomètres, la voiture n’accélérait pas. Ensuite, elle s’est mise à rouler. »
Patrick Henry : « C’est dur. L’auto va mieux. Il y a un peu plus de grip. »
Cédric Robert : « J’ai attaqué. La voiture est un peu trop molle. Elle rebondit de l’arrière. »

Il reste deux spéciales à parcourir avant ce soir. Le Critérium des Cévennes à suivre sur leblogauto

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz