Accueil Actualités Entreprise Bob Lutz président du conseil de surveillance d’Opel ?

Bob Lutz président du conseil de surveillance d’Opel ?

36
4
PARTAGER

General Motors confirme le départ acté de Carl-Peter Forster de ses fonctions de responsable de GM Europe. « Carl-Peter Forster, vice-président de GM et président d’Opel Europe, va quitter son rôle à la tête des opérations européennes du groupe » mais continuera à le conseiller pendant « une période de transition« , explique le constructeur américain. Comme déjà anticipé son successeur serait bien Nick Reilly, actuel responsable des activités de GM en Asie et de la marque Chevrolet, et présenté comme un expert en restructuration. Autre nouvelle d’importance : le vieux renard Bob Lutz devrait, conditionnel, occuper un poste d’importance au sein de l’organigramme. Temporairement ou pas, pas de précision. Il faudra attendre confirmation officielle de toute façon.

Pointé du doigt comme l’un des acteurs majeurs dans la déchéance progressive de General Motors (il était notamment en charge du développement mondial des modèles), le presque retraité Bob Lutz, 77 ans, devrait donc occuper le poste de président du conseil de surveillance d’Opel. A signaler qu’il est déjà membre de ce conseil de surveillance. Bob Lutz devrait également poursuivre ses autres fonctions à savoir la direction du marketing du groupe au niveau mondial.

Quant au remplaçant de Carl-Peter Forster, la rumeur Nick Reilly enfle. De nationalité britannique, il a déjà occupé un poste d’importance chez Vauxhall. En revanche pas de précisions si sa prise de fonction serait provisoire ou définitive, Fritz Henderson prévoyant plus largement de remodeler l’organigramme de GM Europe.

Il devrait donc engager le processus de restructuration chiffré à 3 milliards d’euros. Parmi les pistes, on évoque une réduction des coûts fixes d’Opel de 30 % ce notamment en supprimant 20 % des 50 000 emplois d’Opel/Vauxhall en Europe. Dans son communiqué de presse, General Motors ne précise évidemment rien sur les bruits entourant Nick Reilly et Bob Lutz. A suivre.

A lire également. Opel : le patron de GM Europe s’en va, Opel : coup de théâtre et Fritz Henderson confiant dans le plan de restructuration d’Opel.

A voir également. Galerie essai Opel Insignia OPC.

237398237402237405237411237414237417237420237423237435237441

Source : GM et Automotive News.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz