Accueil Coupés John Andretti et la Lincoln de NASCAR

John Andretti et la Lincoln de NASCAR

215
0
PARTAGER

Presque toutes les compétitions ont eu leurs bizarreries: des voitures originales ou des équipages insolites (ou les deux.) Au milieu des années 90, il y a bien failli y avoir une Lincoln en NASCAR. Mais la voiture est rentrée définitivement aux stands aussi vite qu’elle n’en était sortie.

John Andretti avait connu de bons débuts en CART. L’apogée fut en 1991, avec une victoire à Surfers Paradise (qui accueillait le CART pour la première fois) et un podium à Milwaukee avec son oncle Mario et son cousin Michael!

Puis, faute de résultats, il parti en NASCAR. En 1995, il signa avec l’écurie de Michael Kranefuss et il obtint sa première pole position dans la série. Il pilotait alors une Ford Thunderbird.

En 1996, Chevrolet dominait (31 victoires en 46 manches) et Ford ne semblait guère enclin à modifier sa Thunderbird.

Le règlement NASCAR impose que le véhicule doit reprendre les lignes d’un coupé produit sur le sol Américain. Kranefuss songea à la Lincoln Mark VIII, qui possède la même plateforme que la Thunderbird.

Lincoln est la marque premium du groupe Ford. Néanmoins, elle possède une certaine histoire en compétition. Dans les années 50, il y eu des Lincoln « usine » en NASCAR et dans la Carrera Panamerica.

Plus près de nous, on a vu une Mark VII en Trans-Am, en 1985:

La Mark VIII de NASCAR était en fait une Thunderbird avec une coque inédite. La carrosserie fut affinée chez Lockheed.

Les 8 et 9 mai, John Andretti testa la voiture sur l’ovale de Charlotte, profitant d’un test collectif. La voiture aurait décroché « l’un des meilleurs temps de la journée ». Ce fut surtout un succès médiatique: la presse s’intéressait à cette drôle de Lincoln.

Les officiels de la NASCAR donnèrent un feu vert à Kranefuss. Par contre, Ford lui interdit de faire courir la voiture: l’image de Lincoln ne doit pas être associée à la compétition.

En prime, Andretti se brouilla avec son team, le pilote ayant passer la saison en queue de peloton. A l’automne, il échangea son baquet avec Jeremy Mayfield chez Cale Yarborough.

Comme toutes les « odd-balls », la Mark VIII fait le bonheur des modélistes. Ici, celle au 1/10e du fabricant de voitures téléguidées BoLINK.

Epilogue: vous vous souvenez du « l’image de Lincoln ne doit pas être associée à la compétition »?

En 2002, face à l’offensive de Cadillac au Mans, Ford demandait à ses clients en ALMS de rebadger leurs moteurs « Lincoln ». Nous étions à l’époque du « Premier Automotive Group » et la marque Lincoln devait être dépoussiérée.
Nul doute que si quelqu’un avait alors proposé une Lincoln de NASCAR, il aurait eu un feu vert de Ford. Finalement, Kranefuss a eu raison trop tôt.

Source:
The Mark VIII site

A lire également:
Motorshow Bologne 2008 Live: Toyota Camry Nascar
Nostalgie: les « compact cars » de Daytona
Ford Mustang NASCAR: la voila

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz