Accueil Actualités Entreprise Immatriculations: l’ancien régime est déchu

Immatriculations: l’ancien régime est déchu

97
6
PARTAGER

Nostalgiques et collectionneurs vont verser une petite larme. Le dernier numéro d’immatriculation français dans la série inaugurée le 1er avril 1950 a été attribué aujourd’hui. Les préfectures fermeront demain mercredi, et dès jeudi, le SIV s’appliquera à tous. Ou presque. Une mesure de dernière minute, édictée le 7 octobre, repousse l’adhésion volontaire au système. En clair ceux qui auraient voulu, dès le 15 octobre, donner un coup de jeune à leur véhicule en lui donnant un numéro dans la nouvelle série, devront attendre le 15 avril 2010.
Au-delà de la bataille autour du département obligatoire, le nouveau système devrait amener une plus grande sûreté des titres –sans apporter de réponse pour celle des plaques-, et permettre de faire faire une économie de temps et d’argent aux acheteurs de véhicules neufs –avec la disparition du WW en particulier-. A contrario, le SIV n’apporte pas grand chose aux acheteurs d’occasions, qui n’auront plus la possibilité d’avoir le certificat de suite et devront régler quelques euros de plus pour la carte grise, son envoi et l’édition des plaques forcément plus coûteuses avec leur folklorique indicatif départemental.
Si aucune transaction, ni modification n’est effectuée, le véhicule pourra garder son numéro d’origine, et ce jusqu’à l’horizon 2020. Enfin c’est au 15 octobre qu’entreront en vigueur les nouvelles règles de la carte grise de collection : voiture de plus de 30 ans et non 25, libre circulation mais contrôle technique obligatoire tous les 5 ans.

Lire également
Nouvelles immatriculations, le 15 octobre pour les occasions
1/1/2021 date butoir

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz