Accueil Essais Essai First de CBJ Cars

Essai First de CBJ Cars

560
1
PARTAGER

Le blog auto aime les voitures, toutes les voitures, avec peut être une petite préférence pour celles réduites à leur plus simple expression, montées sur un châssis tubulaire et avec un poids se rapprochant plus de la monoplace que du bus scolaire.

Lorsque les concepteurs de chez CBJ Cars ont pris contact avec nous, notre première réaction a été de contacter les circuits environnants pour pousser cette mini Ariel Atom dans ses retranchements.

Malheureusement, l’asphalte de la piste n’est pas approprié à la First qui a bien des qualités mais qui sous son apparence agressive n’est pas pour autant une voiture de course. La First est un véhicule de loisirs né de la passion de Jean Béver, carrossier de profession, qui a débuté l’histoire de CBJ Cars en créant de petits engins pour ses enfants (mini F1, quad). De fil en aiguille et avec une expérience de plus en plus probante en la matière, les jouets sont devenus des véhicules homologués, les enfants ont grandi et la First est née.

La First est difficile à classer dans le paysage automobile. Elle est à la fois un véhicule de loisirs pour les week-ends à la campagne, une urbaine pour se faufiler dans le trafic Parisien et en somme, un kit Car dans la plus pure tradition British et généralement impossible à homologuer en France. Sauf que la First, même si elle a une forte propension à déclencher le sifflet policier, est un véritable véhicule homologué.

Le principe est simple: un moteur de quad de 20cv monté sur un châssis tubulaire avec boite séquentielle à 5 vitesses, un embrayage hydraulique au volant qui ne dépaysera pas les amateurs de Kart, 4 freins à disque, des jantes en aluminium, le tout pour un poids total de 310kg. Et la comparaison avec le karting n’est pas anodine. Nicolas, le fils de Jean Vébert qui a usé ses combinaisons sur le championnat de Kart Belge (2 fois champion de Belgique, une fois vice-champion du monde) a contribué à la conception du véhicule.

Au volant la First est un réel plaisir. Les 20cv qui peuvent paraitre comme une toute petite motorisation sont largement compensés par le faible poids de la voiture et l’on retrouve rapidement les sensations que l’on peut avoir à bord d’un karting. La direction est ferme et très directe, les fesses sont à quelques centimètres du sol, la position de conduite se rapproche de celle d’une monoplace et les sièges sont involontairement chauffants grâce à la proximité du moteur. La First n’est pas homologuée pour les autoroutes mais est très agile sur petites routes avec une vitesse de pointe de 110km/h… Attention juste à ne pas passer trop inaperçu en frôlant les 4×4 en ville, le port du casque qui n’est d’ailleurs pas une obligation, pourrait s’avérer insuffisant.

http://www.dailymotion.com/swf/video/k5pmVbGBJhXVN41eX4G
Essai CBJ First
envoyé par leblogauto

Une production 3Lézards

Au niveau équipement, la First est dotée du strict minimum vital: des baquets en polyester, un compteur électrique, un réservoir d’essence de 10 litres et des feux de détresse, le reste serait totalement superflu voire même déplacé, nous sommes bel et bien dans l’univers d’un Colin Chapman expatrié dans la Meuse.

Oubliez l’anonymat, pour €9800 TTC la First vous procurera à la fois des sensations et un public conquis à chaque coin de rue. Si vous pensez encore passer inaperçu, une version toutes options est disponible pour €1354 de plus avec ceinture de sécurité de couleur, volant Alcantara, spoiler Avant, becquet Arrière et caissons de rangements latéraux.
Plus d’infos sur CBJ Cars

http://www.dailymotion.com/swf/video/kYziRMLRWaN1uO1eUgP

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Essai First de CBJ Cars"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pacpac
Membre

Bonjour,
vous pourrez trouver sur you tube le premier CBJ FIRST électrique en suivant ce lien.

https://www.youtube.com/watch?v=-nWJBy3FSCM

homologué route depuis peu de temps avec l’accord de CBJ cars, très agréable à piloter, bluffant par son silence, le first évolue avec son temps.

wpDiscuz