Accueil Formula Nippon Benoît-poy, ou comment un pilote français devient personnage de cartoon… au Japon

Benoît-poy, ou comment un pilote français devient personnage de cartoon… au Japon

130
0
PARTAGER

Benoît Tréluyer, dont nous suivons régulièrement sur le blog auto les courses en Super GT et en Formula Nippon, a rassemblé au cours des ans, grâce à un style combatif sur la piste et une grande disponibilité en dehors, un groupe de fans japonais loyaux. Parmi ceux-ci se trouve le couple formé de Sino, graphiste, et son mari Takumi, vidéaste. L’année dernière, pour faire plaisir à son fils, grand fan du pilote français devant l’éternel, Sino a tracé de quelques traits un personnage le représentant, nommé Benoît-poy, de l’expression japonaise que l’on pourrait traduire par « Benoît-esque ».

Takumi a décidé de l’animer et le présenter au vrai Benoît qui l’a aussitôt adopté et c’est ainsi que sont nées les aventures de Benoît-poy, basées sur les épreuves de Super GT et de Formula Nippon auxquelles participe le pilote. Autour du personnage, on retrouve, croqués dans le même style original hors des canons habituels de l’animation japonaise, d’autres personnages marquants du paddock : pilotes, ingénieurs, patrons d’écurie qui rejouent les principaux événements du week-end vu de l’intérieur.

Destinés au départ à figurer après chaque épreuve sur le blog de Benoît, les aventures de Benoît-Poy ont rencontré à la surprise et l’enchantement de leurs auteurs et du pilote un succès immédiat. Les acteurs croqués dans les dessins ont réagi positivement et les personnages se sont rapidement retrouvés jusque sur les casques et même les voitures, tandis que l’expression Benoît-Poy fleurit régulièrement dans la bouche des commentateurs lors des retransmissions télévisées. La sauce a monté rapidement et la chaîne câblée J-Sports, qui diffuse les courses, a même entamé au début de l’été la diffusion des épisodes animés.

Les fans ont bien entendu répondu très favorablement au phénomène et arborent tee-shirts et drapeaux à l’effigie du personnage qui en retour fait beaucoup pour la notoriété du pilote français… Cette success-story de Benoît-poy illustre à merveille la ferveur dont peuvent faire preuve les Japonais envers la course automobile et les pilotes. Véritables tifosi de l’autre bout de la planète, ils sont toujours prêts à soutenir leurs héros de la façon la plus originale possible.

Les aventures de Benoît-poy continueront en 2010 mais ne concerneront plus la Formula Nippon. Benoît a annoncé, à l’issue de la dernière épreuve de la saison de Formula Nippon à Sugo qu’il arrêtait la monoplace et se consacrerait désormais au GT au Japon et à l’endurance, en Europe ou aux Etats-Unis:

A 32 ans, je crois qu’il est tant de tourner la page de la monoplace. J’ai vécu des moments extraordinaires en Formule Nippon au cours de ces huit dernières saisons. Un titre de champion, trois de vice-champion, onze victoires, il est temps de laisser la place à la jeune génération.

Ci-dessous, un exemple avec l’épisode concernant la troisième épreuve de Formula Nippon à Motegi. Si vous aimez, il est possible de voir le reste des aventures 2009 de Benoît-Poy sur le site de Benoît Tréluyer. Prochain épisode, la course de Super GT à Autopolis des 17 et 18 octobre où le pilote tentera avec le team Nismo à décrocher à nouveau le titre après celui de l’an dernier.

Photos : PLR/Le blog auto

Lire également:
Benoît Tréluyer, champion Super GT 2008 : l’interview

http://vimeo.com/5050059

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz