Accueil Actualités Entreprise AvtoVAZ supprimerait 21 000 emplois ? Démenti des autorités…

AvtoVAZ supprimerait 21 000 emplois ? Démenti des autorités…

33
0
PARTAGER

Nul besoin de vous rappeler les graves difficultés traversées par le constructeur AvtoVAZ. En manque flagrant de liquidités, se rapprochant d’une cessation de paiement mais toujours soutenu par le gouvernement russe, AvtoVAZ devrait passer par la case plan social. Dans un premier temps on avait évoqué la suppression de 36 000 emplois avant que ce nombre ne soit ramené à 27 600. Finalement on avancerait désormais un plan social de 21 000 suppressions d’emplois afin de ramener ses effectifs d’environ 100 000 salariés à 80 000. Le quotidien Vedomosti a même avancé un accord entre le partenaire de Renault et le gouvernement. Démenti immédiat des autorités politiques.

Dans son édition du jour, le quotidien Vedomosti indique que le gouvernement russe a donné son aval au projet du constructeur automobile Avtovaz de supprimer un quart de ses effectifs soit donc environ 21 000 postes.

Une commission gouvernementale présidée par le premier vice-premier ministre Igor Chouvalov aurait conclu que cette option était inéluctable pour améliorer à terme l’efficacité du constructeur.

Dans les hautes sphères de l’état on n’a pas manqué de réagir immédiatement. « Le gouvernement sait ce qu’il a à faire.  Plus de vingt mille emplois ne seront pas supprimés« , ont déclaré les services du premier vice-premier ministre dans un communiqué. Soit donc les mêmes qui se seraient confiés à Vedomosti.

« Ce n’est pas un secret que la situation actuelle d’AvtoVAZ, d’un point de vue économique, nécessite d’importantes suppressions d’emplois« , déclarent (se contredisent ?) les services d’Igor Chouvalov dans un communiqué ajoutant que « les priorités sociales restent inchangées« . En clair ? Les élus travaillent sur des solutions de reclassement pour ne pas faire de la ville de Togliatti un cimetière industriel, ville quasiment entièrement centrée autour du constructeur.

Quelles pistes de reclassement ? On indique chez les services concernés étudiés plusieurs axes. En attendant, le gouvernement russe devrait débloquer une nouvelle aide de 70 milliards de roubles (environ 1,6 milliard d’euros) pour lui permettre de poursuivre ses activités. Puits sans fond ?

A lire également. AvtoVAZ en crise : Renault met finalement la main à la pâte, AvtoVAZ : Moscou veut éviter la faillite et AvtoVAZ proche de la cessation de paiement ?

Source : Reuters.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz