Accueil F1 Présidence FIA: Todt ou Vatanen?

Présidence FIA: Todt ou Vatanen?

128
11
PARTAGER

Le 23 octobre 2009, la FIA se choisira un nouveau président. Max Mosley, président sortant, l’a annoncé: il ne sera pas candidat à sa propre succession. Après moult tractations et rumeurs, il n’y aura finalement que deux candidats: Jean Todt et Ari Vatanen.

Jean Todt, Français, 63 ans

C’est le favori. Mosley en a fait son dauphin; un moyen d’organiser une sortie par le haut. Lors du « Mosleygate », le président de la FIA avait conservé son poste grâce aux votes des automobiles clubs du Moyen-Orient et d’Extrême-Orient. Ce sont ces mêmes clubs qui soutiennent aujourd’hui « Napoléon ».

Du baquet de droite des Peugeot de rallye, jusqu’à la présidence de la Ferrari, Todt a réalisé de nombreux exploits. Avec 11 titres en F1 (5 titres pilotes et 6 titres constructeurs), 2 victoires au Mans et 4 titres en rallye (2 titres pilotes et 2 titres constructeurs), son palmarès force le respect. En plus, Todt a toujours voulu un rôle dans les instances fédérales: d’abord en rallye, où il tenta une association des constructeurs, puis avec la GPMA.

Todt est l’homme du compromis et il connait tous les rouages. Ex-tête de pont de la GPMA (Grand Prix Manufacturer Association; prédécesseur de la FOTA), il serait capable de dialoguer avec la FOTA. De même qu’en arrivant à la tête de la FIA, Mosley avait calmé le jeu de la FOCA.
Todt est encore aujourd’hui employé par Ferrari comme homme de relation publiques. Pendant 15 ans, il a été au chœur de la Scuderia et son impartialité future est donc très discutée. Néanmoins, deux de ses ex-détracteurs (Flavio Briatore et Ron Dennis) ont disparu de l’échiquier et il a donc moins de détracteurs dans les paddocks.

Reste qu’avant même sa probable élection, les polémiques s’enchainent. En juin, il se faisait payer 411 000$ par le gouvernement Malais pour un rôle nébuleux « d’ambassadeur du tourisme ». Le mois suivant, Todt et sa femme, Michelle Yeoh, s’envolaient en Afrique, pour un voyage payé par la FIA sur la Sécurité Routière.
En plus, de Peugeot à Ferrari, il s’est toujours signalé par une politique de « la fin justifie les moyens ». Aurait-il sanctionné Renault pour « l’affaire Piquet »?
Sur la fin, Todt était un homme chahuté au sein de la Scuderia. Les tifosi lui ont pardonné: depuis son départ, les résultats sont de plus en plus mauvais. Reste qu’il a toujours les mêmes défauts: dispersion et une vie privée envahissante.

Ari Vatanen, Finlandais, 57 ans

Vatanen est l’outsider de l’élection. Il est poussé par les clubs Européens et la FOTA (qui ne vote pas.) Face à un Todt dans la continuité de Mosley, ils disent: « ¡Basta Ya! » Il faut des changements radicaux.
Physiquement, avec son grand sourire et son aisance devant un micro, il tranche avec un Todt discret et adepte des négociations d’arrière-boutique.

Pendant 10 ans, Vatanen fut membre du parlement Européen. Il sait donc manœuvrer auprès des politiques et il a l’oreille de la commission Européenne (qui refusait de voir Max Mosley, fils du fondateur du « British Nazi Party ».)

Son énorme défaut, c’est que cet ancien rallyman n’a jamais été un homme de F1. Il n’a jamais eu non plus de rôle de patron d’écurie. Il est seulement impliqué dans l’organisation du rallye d’Irlande, un poste surtout honorifique. La FOTA répond que cette « virginité » est un atout pour faire table rase.

En terme de délégués, Vatanen manquait de soutiens. Mais il a fait des progrès. Ces derniers mois, Vatanen fut très vindicatif, forçant Todt à sortir du bois et à prendre position. Le Français s’est peut-être trop tôt vu en nouveau président (à moins que ce soit un manque de motivation.)
La dernière fois qu’il y avait plus d’un candidat à l’élection, c’était en 1991. Balestre, immense favori, était battu sur le fil par Mosley. Est-ce que Vatanen réalisera un tel coup de théâtre en 2009?

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Présidence FIA: Todt ou Vatanen?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
DAVE
Invité

L’apprenti dépassant toujours le maître qui sait ce qu’il va ce passer

Fethi
Invité

HAHAHAHAHAHHAHA
+1000000 pour la blague sur les 10 francs!!
répartie géniale

DarkKane
Invité

Pour ma part, je voterai pour Vatanen. J’apprécie Jean Todt pour ce qu’il a fait avec FERRARI et PEUGEOT avant mais son temps est révolu.
Surtout, depuis peu, la révolution a lieu en F1 avec la disparition de Dennis et Briatore et le retour des petites structures aux avants postes
Vatanen, avec ses antécédents au niveau politique (il a été je crois député européen), est un homme de renouveau qui peut permettre de faire évoluer en profondeur la donne.
De toute façon, le vrai bouleversement aura lieu le jour où Bernie passera la main…

wiseman
Membre

TOUT SAUF TODT !

gilles
Invité

Lequel est « cuir » et lequel est « latex »? Ok, je sors!

wpDiscuz