Accueil Chrysler Journées du patrimoine : Poissy et Flins ouvrent leurs portes

Journées du patrimoine : Poissy et Flins ouvrent leurs portes

247
1
PARTAGER

Décidemment, le week-end prochain sera très chargé en manifestations automobiles historiques… Circuit des Remparts à Angoulême, ouverture de l’Autodrome de Montlhéry pour les journées du patrimoine figurait déjà dans l’agenda du blog auto. Et voilà qu’on apprend, toujours à l’occasion des journées du patrimoine, que PSA et Renault vont ouvrir les portes de leurs sites de production pour un petit historique…

Commençons tout d’abord par le site de Renault à Flins. Inauguré en 1952, il s’agit du plus ancien site de production du constructeur au losange, depuis la fermeture de l’Ile Seguin à Boulogne. Y seront présentés les modèles produits sur place depuis l’ouverture du site. Vitrine technologique de la Régie à son ouverture, elle a été alors visitée par les grands de ce monde dont la reine Elisabeth d’Angleterre. Celle-ci s’était vue offrir une Dauphine bleue clair à l’issue de son passage.

Comme le protocole britannique imposait à la reine de ne rouler qu’en voiture britannique, la dite Dauphine avait été construite à Flins, puis envoyée en CKD en Angleterre, où elle a alors été assemblée. L’usine de Flins dans ses jeunes années a vue aussi défiler Rainier et Grace de Monaco ou encore Nikita Khrouchtchev qui avait signé le livre d’or avec ce petit mot « Si votre usine est à vendre, je suis preneur ». De nombreux modèles se sont succédés à Flins : Juvaquatre, Frégate, 4CV, Dauphine, R4, Floride, R8, R10, R12, R18, R5, Supercinq, Twingo et trois générations de Clio. C’est d’ailleurs toujours à ce modèle qu’est dévolu le site, avec la Clio III et la Campus. Parallèlement à cette rétrospective seront exposés cinq concepts, ainsi qu’une exposition intitulée « Explique-moi le véhicule électrique ». Normal, c’est le cheval de bataille de la marque, comme le prouve le tir groupé des quatre concepts qui apparaîtront à Francfort mardi. Sinon, vous pourrez vous initier à la conduite sur deux roues, avec l’aide des cascadeurs de la marque. L’adresse est bd Pierre Lefaucheux, à Aubergenville.

PSA revient donc également sur l’histoire son site de Poissy. Avec l’avantage de ne pas se cantonner aux modèles PSA. En effet, tout un éventail des modèles produit dans l’usine y seront exposés. Et ils sont variés, vu l’histoire tumultueuse du lieu, né sous la férule de Ford France en 1938, avant d’être rachetée par Henri-Théodore Pigozzi (ici en photo dans l’usine) pour SIMCA en 1954.

La marque est ensuite devenue Chrysler France en 1963 puis Talbot lors de son rachat par PSA en 1976. A la fermeture de Talbot en 1986, le site de Poissy accueille les lignes de montage de modèles Peugeot. Aujourd’hui, Poissy produit les 207 et 1007, en attendant l’arrivée prochaine de la DS3. C’est au 212, bd Pelletier, à Carrières-sous Poissy qu’aura lieu l’exposition.

Source : Conseil général des Yvelines

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz