Accueil Ecologie Et si Michelin se lançait dans la voiture électrique ?

Et si Michelin se lançait dans la voiture électrique ?

241
37
PARTAGER

Plusieurs grands projets de véhicules électriques sont portés par des industriels qui ne sont pourtant pas des constructeurs automobiles. Parmi eux, Michelin a développé le système « Active Wheel », une roue équipée d’un moteur électrique qui permettrait de se passer de tout autre propulseur. Le concept-car Peugeot BB1, dévoilé en Francfort, en est équipé.Présenté lors du Mondial de l’Automobile de Paris en 2008 avec la Venturi Volage et l’Heuliez Will, l’Active Wheel de Michelin s’est installé dans une Peugeot à Francfort, signe que l’idée du manufacturier de Clermont-Ferrand séduit les grands groupes.

Ce concept Active Wheel multiplie les avantages en éliminant le moteur sous le capot ainsi que les éléments de transmission et de suspension.

Selon la puissance souhaitée et le type d’usage recherché, il est possible de combiner, sur un même véhicule, quatre moteurs (un dans chaque roue) ou bien seulement deux (par exemple dans les deux roues avant). L’énergie pour alimenter le moteur intégré à la roue est toujours électrique : il peut s’agir de batteries (lithium-ion ou autre), d’une pile à combustible et/ou de super-condensateurs. Dans le cas de la Peugeot BB1, deux « roues-moteurs » de 10 chevaux chacune fonctionne au lithium-ion pour une vitesse de pointe de 90 km/h et 120 kilomètres d’autonomie.

Patrick Oliva, directeur de la prospective et du développement durable de Michelin, explique :

Ce type de véhicules représente une réelle opportunité. Des perspectives s’offrent à nous notamment pour les roues motorisées. Nous avons la possibilité de développer des pneus de haute technicité, très légers avec une très faible résistance au roulement et adaptés à de nouveaux modes de propulsion.

Reste à savoir si le fruit des recherches de Michelin pourra trouver sa place dans les automobiles du futur…

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "Et si Michelin se lançait dans la voiture électrique ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos
Membre

Je pense sincèrement que c’est une bonne idée, car la place laissée « libre » sous le capot va pourvoir être utilisé par les batteries. Bien sur, à condition que le design automobile conserve cette « place » à l’avant de nos futurs véhicules! 🙂

Cortos
Invité

Et je pense aussi que se système doit faire perdre pas mal de kilo !!!

Qu’elle est le poids des roues et celle d’un ensemble de propulsion classique ?

Dabe
Membre

Primo, il me semblait que l’allègement des masses non suspendues était la clé d’une bonne tenue de route.

Secundo, se lancer dans l’auto électrique c’est bien, mais tant qu’il faudra des plombes pour les recharger et que l’autonomie sera celle d’une bonne mobylette, on aura du mal à les vendre à autre chose que les flottes d’administrations et d’entreprises institutionnelles. Autant dire que le marché n’est pas assez étendu pour tout le monde.

Maintenant, il semble que Michelin se présente en tant qu’équipementier et non comme constructeur.

Carlos
Membre

@Le_Dabe

Totalement d’accord! Tant que je ne pourrais pas faire 1500km en ne rechargeant que 2x maximum après le départ batteries pleines et ce en moins de 10min, jamais je ne m’achèterais un tel engin. Bonne chance pour parti en vacances avec ce genre de véhicules! Le temps d’arriver et les vacances sont déjà finies! 🙂

jeff
Invité

Ce n’est pas michelin qui à preter son concept à l’audi e-tron ?

wpDiscuz