Accueil F1 Affaire Piquet: sermon pour Renault, exclusion pour Briatore

Affaire Piquet: sermon pour Renault, exclusion pour Briatore

229
57
PARTAGER

Ce lundi 21 septembre, le Renault F1 team était convoqué par la FIA, place de la Concorde. Objet: la fameuse « affaire Piquet ». Le pilote Brésilien prétendait qu’au Grand Prix de Singapour 2008, on lui avait demandé de percuter un mur afin d’aider son équipier (Fernando Alonso), à s’imposer.

La conclusion de la FIA, c’est qu’au Grand Prix de Singapour 2008, Piquet, Flavio Briatore et son bras droit Pat Symonds, avaient bel et bien conspiré.

Les sanctions sont à géométrie variable.

– En tant que « repenti », Piquet avait de toute façon droit à l’immunité. Même si son rôle est passé de « victime » à celui de « co-responsable ».

– D’après la FIA, Alonso n’était pas au courant du deal et il n’était présent qu’en tant que témoin. Renault F1 avait fait amende honorable (reconnaissance des faits, excuses, renvoi de MM. Briatore et Symonds, paiement des frais de justice et un don de Renault envers le « programme sécurité » de la FIA.) Du coup, elle écope de deux ans de suspension avec sursis. Le sursis court jusqu’en 2011. Dans l’antiquité, au moment de Yom Kippour (la fête du pardon), les Hébreux jetaient un bouc dans le vide. Le bouc représentait le mal commis durant l’année (d’où l’expression bouc-émissaire.) A une semaine de Yom Kippour, c’est Briatore et Symonds que Renault a jeté dans le vide. Et elle a obtenu le pardon de la FIA. Un accord « donnant-donnant » pour permettre à Renault de rester en F1, car après le départ de Honda et celui annoncé de BMW, la F1 ne pouvait perdre un autre constructeur.

– Symonds (non-présent) est banni des paddocks pour 5 ans.

Briatore (également absent) est banni « pour une durée indéterminée » des paddocks. Il lui est interdit de travailler pour une écurie (y compris dans d’autres disciplines), de se rendre à une course et même de manager un pilote. Briatore, paye sans doute là son attitude « pro-FOTA ». Côté Renault, à cause de ses résultats moyens, l’écurie n’a pas hésité à le lâcher. Sera-t-il réellement banni à vie? Ou bien sera-t-il gracié par le futur président de la FIA?

Source: FIA (merci à Bernard Muller et Alain Dalbera pour le tuyau)

A lire également:
Flavio Briatore: 20 ans de F1
Affaire Renault F1: sortie de piste pour Briatore et Symonds… Et pour Renault?

Poster un Commentaire

57 Commentaires sur "Affaire Piquet: sermon pour Renault, exclusion pour Briatore"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
loic67110
Invité

OK pour sa, il le mérite, mais qui pour lui succéder a la tète du team ?

Dubost
Invité

2 ans avec sursis, c’est tout ??? Même pas une exclusion du championnat 2008 ?? Même pas une amende ??

Pfff je suis dégoûté !! 🙁

Chez McLaren ils doivent être bien vert d’avoir payé 100 millions !

mamat
Invité

Mosley peut dire ce qu’il veut, cette décision montre que la FOTA a plus de poids que la FIA.

Ah l’argent….

TresBarge
Invité

D’habitude j’essaie de me modérer dans mes commentaires, mais là j’ai vraiment les boules… On ne leur enlève même pas les points de la victoire, c’est se foutre de la gueule du monde. Et pas un euro d’amende alors qu’on en avait mis 100 millions (!) dans les dents de McLaren (que je ne porte pas dans mon coeur mais qui n’avait pas joué avec la vie des gens).
Moralité, trichez à fond et quand vous sentez que vous allez vous faire gauler, sacrifier deux ou trois têtes. C’est à gerber…

Anonyme
Invité

Sanction semble-t-il plutôt légère, mais rassurante pour Renault qui finalement n’est pas responsable des délires de Briatore désormais out. 🙂

http://proutenmousse.labrute.fr/

.

wpDiscuz