Accueil Ecologie La Mercedes Classe B F-Cell en production

La Mercedes Classe B F-Cell en production

61
11
PARTAGER

Après par exemple Honda avec la FCX Clarity, voici Mercedes et sa Classe B F-Cell à l’hydrogène. Enfin il ne s’agit pas non plus d’une nouveauté, ce en se basant uniquement sur le plan technologique, ceci remontant notamment au dernier salon de Detroit sous la bannière BlueZero Concept (trois concepts : F-Cell, E-Cell et E-Cell Plus). Avant son hypothétique élargissement à vaste échelle, le constructeur allemand annonce l’entrée en production de la Classe B F-Cell pour la fin de cette année. Mercedes accélère sur un plan plus pragmatique dans la mobilité zéro émission avec cette nouvelle itération verte qui reprend également le flambeau du concept Classe A F-Cell.

Petit rappel des données techniques en guise d’entrée en matière. La Mercedes Classe B F-Cell (dont une centaine d’exemplaires ont parcouru plus de 4,5 millions de kilomètres en test à travers le monde) reçoit un moteur électrique d’une puissance de 100 kW, soit 136 ch, pour un couple de 290 Nm. La production de l’électricité est assurée par un dispositif de piles à combustible alimentées par de l’hydrogène. En clair, l’hydrogène réagit au contact de l’oxygène ce sous une pression de 700 bars.

Mercedes indique que la technologie a été éprouvée et testée avec brio pour être utilisée jusqu’à une température extérieure de moins 25 degrés. A titre de comparaison, on peut aller vers le plus glacial encore chez Honda dont la FCX Clarity revendique une utilisation optimale jusqu’à moins trente degrés sur le thermomètre.

La Classe B F-Cell c’est évidemment zéro émissions ou encore une vitesse de pointe de 170 km/h, 416 l de volume de chargement (contre 544 sur une version classique) ou encore une autonomie en cycle combiné de 385 kilomètres. Du chemin a donc été parcouru depuis la Classe A F-Cell qui revendiquait une puissance de 87 ch, un couple de 210 Nm, une vitesse de pointe de 140 km/h ou 177 kilomètres d’autonomie.

A l’image d’un véhicule hybride elle peut avec ses batteries lithium-ion de 1,4 kWh recevoir un petit coup de boost supplémentaire. La production de la Classe B F-Cell débutera à la fin de l’année avec 200 unités. Ces modèles seront livrés sur des territoires disposant d’un réseau de distribution de l’hydrogène.

Mercedes précise seulement des livraisons prévues pour l’Europe et les USA (la Norvège, la Californie aux USA ou encore l’Allemagne avec Stuttgart et Hambourg) Daimler collaborant pour l’installation de réseaux.

A lire également. Mercedes BlueZero Concept à Detroit et L’hydrogène, un carburant d’avenir ?

A voir également. Galerie Mercedes Classe B F-Cell.

217307217311217314217317217320217323217326217329217332

Source : Mercedes.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La Mercedes Classe B F-Cell en production"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Maximus Leo
Invité

La pression de 700 bars corrrespond à un « plein » d’hydrogène. La pile n’a pas besoin d’une pression de 700 bars pour fonctionner pas plus qu’une voiture thermique n’a besoin pour rouler d’un réservoir avec le plein en permanence.

Il existe des kits d’initiation avec des générateurs d’hydrogène solaire et des voitures miniatures avec pile à combustible à hydrogène :

http://www.conrad.fr/webapp/wcs/stores/servlet/CatalogSearchFASResultView?storeId=10001&catalogId=10001&langId=-2&searchSKU=&fh_search=hydrog%E8ne

wpDiscuz