Accueil Actualités Entreprise La bagarre pour la voiture Ethiopienne

La bagarre pour la voiture Ethiopienne

150
2
PARTAGER

Connaissez-vous Holland, assembleur de voitures en Éthiopie? Ce constructeur est si obscur que même Serge Bellu n’en avait pas entendu parler! Figurez-vous pourtant que son contrôle est âprement disputé.

En 2005, l’outilleur Hollandais Trento et le vendeur de voitures d’occasion Éthiopien Ethio-Holland s’associaient. Ils fondaient Holland, qui avait l’ambition d’assembler en Ethiopie des voitures expédiées en kits de l’étranger.

Hollande revendique ainsi le titre de tout premier constructeur Ethiopien.

En 2006, ils passent un accord avec le Turc Tofas pour qu’il leur fournisse un lointain dérivé de la Fiat 131. Holland la commercialise sous le nom de « DOCC »:

Fin 2007, ils s’associaient avec le Chinois Lifan. Ils ont ainsi débuté l’assemblage de sa berline 520, sous le nom de Abay.

La 620 débarqua début 2009, sous le nom de Awash.

Lifan vend des voitures en kits à Holland. Il n’est donc ni responsable de l’assemblage final, ni de la commercialisation en Éthiopie. Apparemment, c’est une situation qui ne lui convenait pas.

Le constructeur Chinois a annoncé vouloir bâtir sa propre unité d’assemblage en Éthiopie. Puis il a tenté de lancer une OPA sur Holland.

Ce dernier se plaint de ne plus recevoir de kits. Sur son site internet, des modèles d’un autre constructeur Chinois, JAC, ont fait leur apparition. Les amateurs auront reconnu la Tongyue RS sous le traits de cette « Tekeze ». Notez au passage la roue arrière droite en l’air, une vraie photoshop disaster touch!

Source:
Gasgoo

A lire également:
Lifan exporte sa 320 au Vietnam
Lifan à l’assaut des Philippines!
Trois pays en plus pour Lifan
Lifan, cest le Pérou!
Lifan en Iran

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz