Accueil Berlines Essai Subaru Legacy Boxer Diesel Club « 2009 »: super discount

Essai Subaru Legacy Boxer Diesel Club « 2009 »: super discount

455
27
PARTAGER

C’est les soldes chez Subaru! Dans quelques mois, une nouvelle Legacy arrivera en concession. Du coup, l’actuelle est bradée. Avec 4 500€ d’avantage client, la Legacy Boxer Diesel « Club » se retrouve à 31 500€. C’est à dire le prix de la Legacy Boxer Diesel testée en janvier. Cette dernière descend carrément à 26 800€. Alors, bonne ou mauvaise affaire?

Petit retour rapide de cette voiture.

Esthétique:

La Legacy possède une large calandre « sport », surmontée d’une prise d’air, qui n’est pas du tout factice. A l’arrière, le côté sportif est souligné par un simili-diffuseur avec deux échappements équipées de silencieux.

Entre les deux, une ligne très (trop?) classique et assez raide. C’est ZE défaut de la Legacy. 99% des gens ne vous remarqueront même pas et elle n’a pas le côté statutaire d’une Allemande.

Comportement/moteur:

Le 4 cylindres à plat 2,0l turbo-diesel 150ch (avec filtre à particules) possède un comportement atypique. A bas régime, il manque de couple et il ne se réveille qu’à 2 000 tours/minutes. A ce moment-là, la Legacy devient un boulet de canon. De quoi humilier les motards, d’autant plus qu’elle n’a pas l’air plus sportive que cela.

Malgré 4,665 mètres, elle est très maniable, y compris en ville.

Le gros atout de la Legacy, c’est sa transmission intégrale permanente. Sur le mouillé ou dans les virages, elle reste littéralement soudée à la route. En conditions normales d’utilisations, il est très difficile d’atteindre les limites.

A titre d’illustration, ci-dessous, j’étais garé sur une pelouse humide. Aucun problème pour repartir, alors que certaines BMW et Mercedes jouaient à Holiday on Ice…

Intérieur

En janvier, je l’avais trouvé trop classique et trop austère. Ici, l’intérieur cuir clair égaye indiscutablement l’ambiance.

La climatisation deux zones, le régulateur de vitesse et les sièges chauffants 4 positions étaient déjà de série sur la Boxer Diesel.

La version « Club » se distingue par son démarrage par bouton-poussoir.

Exit l’énorme clef qui détruit les poches et place à un plip:

L’ergonomie est particulièrement soignée. C’est tellement agréable d’entrer dans une voiture et de trouver chaque chose sans avoir à consulter le mode d’emploi.

Mention très bien pour les commandes d’ouverture du coffre et de la trappe à essence, situées au sol:

Très bien aussi le bouton de fermeture des portes situé sur la portière. Comme cela, vous serez un peu plus en sécurité face au motard qui veut vous expliquer pourquoi il n’aime pas se faire doubler.

– Moins bien: le siège réglable 3 axes, avec mémoires…

Mais uniquement pour le conducteur. La passager devra utiliser l’huile de coude:

Le problème global, c’est que c’est du « full option » version 2004. Depuis, la concurrence a reçu de nouveaux gadgets (allumage automatique des phares ou des essuis-glaces, régulateur de vitesse « intelligent », radar de recul, etc.)

Et puis il y a son GPS tactile. La plupart des GPS ne sont guère intuitif. Mais ici, on décroche le pompon! Premièrement, il n’y a pas de fonction « interrompre le guidage » (alors qu’en général, à l’approche d’une destination, vous coupez le GPS et vous cherchez une place de parking.)
Deuxièmement, pour entrer une destination, on commence par le nom de la rue et en fonction de la rue, on vous propose une liste de villes (et non l’inverse.)
Troisièmement, une fonction permet d’intégrer des étapes intermédiaires. A chaque nouvelle destination, le GPS vous forcera à repasser par ces étapes intermédiaires. Ci-dessous, je rentre chez moi (d’où la cible rouge), mais le GPS tient à me faire faire un détour pour repasser par les étapes entrées par le précédent conducteur!

Pour finir, une petite note d’humour. Avec une Legacy Boxer Diesel, il est difficile de se tromper de carburant à la pompe:

Conclusion:

C’est le débat classique des voitures en fin de carrière. 31 500€ pour une Boxer Diesel Club, c’est environ 10 000€ de moins qu’une Audi A4 2,0l TDI Quattro 143ch Ambition Luxe et 1 000€ de moins qu’une Peugeot 407 premium pack 2,2l HDI 170ch (deux roues motrices.)

Si vous cherchez avant tout un rapport qualité/prix, foncez chez Subaru! Vous aurez une berline familiale capable de moyennes inavouables dans des conditions épouvantables.

Par contre, si vous préférerez avoir un véhicule équipé des dernières technologies, attendez la prochaine Legacy.

211832211836211839211842211845211848211851211854211857211860

A lire également:
Essai Subaru Legacy boxer diesel: un peu dhistoire (1/5)
Essai Subaru Legacy boxer diesel: extérieur (2/5)
Essai Subaru Legacy boxer diesel: intérieur (3/5)
Essai Subaru Legacy boxer diesel: au volant (4/5)
Essai Subaru Legacy boxer diesel: conclusion (5/5)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz