Accueil Cabriolet Essai Mercedes SLK 55 AMG: exclusif (2/3)

Essai Mercedes SLK 55 AMG: exclusif (2/3)

820
2
PARTAGER

« Exclusif », car c’est le mot qui définie le mieux l’intérieur du SLK 55 AMG: un SLK « normal » avec quelques touches en plus. Ainsi, il y a les propriétaires de SLK et il y a vous.

Habitacle

Le SLK est un stricte deux places. Juste derrière la planche de bord, vous voyez les ouïes et le bossage du capot. Comme pour vous rappeler que vous n’êtes pas là pour rigoler.

Les grands gabarits n’auront aucun problème de place. On est bien calé dans les sièges baquets cuir nappa/alcantara, qui disposent de réglages électriques.

Toit replié, évidemment, on se sent plus à l’étroit. Une impression renforcée par le pare-brise très plongeant.

Néanmoins, la surface vitrée est bonne et l’habitacle reste lumineux (alors que d’ordinaire, avec les cabriolets, on est davantage dans le domaine de la meurtrière.)

Finition

Un rêve de journaliste auto: il y a du plastique moussé partout! Plus sérieusement, c’est un habitacle typiquement Mercedes: bonne qualité d’assemblage, bonne qualité perçue, bonne ergonomie, mais un peu austère.

Pour l’occasion, l’habituel volant 3 branches reçoit un élément en aluminium et un cerceau imitant vaguement celui des F1.

L’équipement

La seule fausse note, ce sont les rangements entre les deux sièges, pas très pratiques et dont les couvercles n’inspirent pas confiance.

« L’AMG touch » ce sont des logos disséminés à droite et à gauche (tapis de sol, pas de porte, compteurs…), ainsi que des inserts en carbone.

Sur la SLK 55 AMG, l’équipement est « full option »: rétroviseurs électriques et rabattables, GPS, Parktronic (radar de recul), Tempomat (régulateur de vitesse), climatisation et allumage automatique des phares. Seuls le lecteur MP3 et l’alarme sont en option.

Pour des raisons évidentes, je n’ai pas pu tester le airscarf (air chaud pulsé à hauteur de la nuque) et les sièges chauffants.

Coffre

Comme tout les coupé-cabriolets (sauf la Mazda MX-5), le toit se replie dans le coffre. Une forme en plastique délimite l’emplacement pris par le toit.

La zone restante est non-seulement réduite, mais également difficile d’accès.

Capote relevée et forme repliée, vous disposez de 300dm3.

Essai Mercedes SLK 55 AMG Int 001.jpgEssai Mercedes SLK 55 AMG Int 002.jpgEssai Mercedes SLK 55 AMG Int 003.jpgEssai Mercedes SLK 55 AMG Int 004.jpgEssai Mercedes SLK 55 AMG Int 005.jpgEssai Mercedes SLK 55 AMG Int 006.jpgEssai Mercedes SLK 55 AMG Int 007.jpgEssai Mercedes SLK 55 AMG Int 008.jpgEssai Mercedes SLK 55 AMG Int 009.jpgEssai Mercedes SLK 55 AMG Int 010.jpg

A lire également:
Essai Mercedes SLK 55 AMG: l’air de rien (1/3)
Essai Mercedes SLK 55 AMG: VROOOOOOAR (3/3)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz