Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Datsun Fairlady

Brève rencontre: Datsun Fairlady

131
5
PARTAGER

Au Japon, les fameuses Nissan « Z » (300ZX, 350Z, 370Z, etc.) s’appellent « Fairlady Z ». Cela ne veut pas pour autant dire que la lignée des Fairlady débute avec la 240Z. C’était l’époque où les « Japonais » s’inspiraient des productions Européenne. Justement, dans 2 jours, Byd sortira son premier coupé-cabriolet, la S8

L’aïeule, c’est la DC3 du salon de Tokyo 1952. Yukata Katayama, responsable de la pub chez Nissan, a l’idée d’un roadster. Il prend un châssis d’utilitaire (et son moteur), une carrosserie façon MG d’avant-guerre et voilà! Avec son 860cm3 20ch et 70km/h en pointe, son patronyme de « Datsun Sports » était exagéré. Nissan accepta de la produire, mais dans le Japon de l’immédiat après-guerre personne ne pouvait se l’offrir. Après 50 voitures, la marque jetta l’éponge.

En 1957, Katayama revient à la charge avec le prototype A80X du salon de Tokyo 1957. Le châssis est le même, mais le moteur est un 860cm3 et il possède un look beaucoup plus moderne. Elle fut produite de 1959 à 1960, à 20 exemplaires, sous le nom de S211. Elle avait un 1000cm3 36ch et sa carrosserie était en fibre de verre.

A la fin des années 50, Nissan débarque aux USA. Katayama et Soichi Kawazoe se retrouvent responsable de la filiale (l’un pour l’est, l’autre pour l’ouest.) La S211 se dote d’une carrosserie en acier, d’un 1,2l 47ch et devient ainsi, en 1960, la SPL211 (alias Fairlady.) Les débuts de Nissan USA sont héroïques avec 10 revendeurs sur tout le territoire (dont une entreprise de pompes funèbres!)

En 1961, la SPL212 gagne un double-corps et devient SPL213. Mais les ventes restent confidentielles et Nissan est obligé de repartir à zéro. La Fairlady du salon de Tokyo 1962 est inédite. Elle ressemble à la MG B (sortie peu après.) Ce prototype annonce la 1500 (SPL310) de 1963. Le moteur 71ch provient de la Cedric. Elle gagnera un 1600 96ch, en 1966, pour prendre le nom de SPL311.

En 1967, la SR311 (alias Datsun 2000 Sports) fait son entrée. La 1600 reste au catalogue. Son 2,0l 133ch est accouplé à une boite 5 vitesses. Avec un double-corps Solex, il développe 150ch. De quoi atteindre 200km/h. Comme toutes les Japonaises de l’époque, les Datsun avaient un prix très bas et une bonne finition. D’où une progression exponentielle des ventes aux USA. En 1970, la marque possède une nouvelle arme: la 240Z. Les roadsters 1600 et 2000 voisinent un temps avec elle, puis le couperet tombe après 49 296 véhicules (toutes générations confondues.)

A lire également:
Tiroirs de l’insolite: Datsun Sylvia
Nostalgie: Datsun 260Z
Nissan sur les quais de Yokohama

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz