Accueil Nascar A Indianapolis, Montoya y était presque…

A Indianapolis, Montoya y était presque…

51
4
PARTAGER

Ce week-end, l’ancien pilote de F1 exilé en Amérique, Juan Pablo Montoya a failli devenir le premier pilote à s’imposer à Indianapolis en Indycar, lors des 500 miles et en Nascar.
Mark Martin réalisa la pole position, le vainqueur de la course à Chicago devança Juan Pablo Montoya, Dale Earnhardt Jr, Bill Elliott et David Reutomann… sur la grille de départ.

Pendant les trois quart de la course, Juan Pablo Montoya était en première position la victoire lui était promise mais il réalisa un excès de vitesse dans les stands. Le colombien a laissé échapper la victoire et termina la course 11ème.

Mark Martin prit alors la tête de la course pendant 23 tours avant de se faire doubler par Jimmie Johnson. Greg Biffle termine troisième, sur ce circuit ovale devant Tony Stewart et Brian Wickers. C’est la troisième fois que Jimmie Johnson s’impose sur ce circuit d’Indianapolis et la deuxième fois consécutive. Cette victoire lui permet de s’emparer de la seconde place du championnat avec 2 862 points derrière Tony Stewart, 3 054 points.

Le grand perdant de ce week-end est évidemment Juan Pablo Montoya. Mais quand on connaît la «  rage de victoire » qui le caractérise, il aura à cœur de se rattraper à Pocono, le 2 aout.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz