Accueil Actualités Entreprise Royaume-Uni : chute de près d’1/4 des immatriculations de voitures neuves

Royaume-Uni : chute de près d’1/4 des immatriculations de voitures neuves

44
7
PARTAGER

Vauxhall_Corsa_VXR_2-1
Les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 24% en avril 2009 outre-Manche si l’on compare aux données  d’avril  2008.

L’Association des constructeurs automobiles britanniques, la SMMT a ainsi annoncé jeudi que leur nombre s’établissait à 133.475 unités.


En cumul depuis le 01/01/2009, les ventes de voitures neuves au Royaume-Uni ressortent en baisse de 28,5% à 613.833 unités. Sur le mois d’avril,  c’est  le secteur  de  la clientèle particulière qui a le plus souffert, le nombre de véhicules privés écoulés sur le marché britannique ayant chuté de 26,8% à 54.118.


S’agissant des véhicules de location, la régression est de 21,8% à 73.363 unités. En ce qui concerne les véhicules de société, la chute est de 23,4%, seules 6.994 unités ayant été vendues, c’est-à-dire très peu.


Les affaires roulent un peu mieux pour les motorisations diesel,  ce type  de véhicules ayant vu leur part de marché reculer de 0,7 point, à 44,7%.


Ford a conservé les deux premières places des modèles les plus vendus  pour un mois donné, la Focus dépassant cette fois la Fiesta. La Corsa, du constructeur Vauxhall (filiale de General Motors), vendue sur le Continent sous la marque Opel, est restée troisième.


Fin avril, l’Association des constructeurs automobiles britanniques  annonçait que la production de voitures au Royaume-Uni poursuivait sa dégringolade déjà observée les mois précédents.



Le nombre de voitures produites dans le pays a chuté de 51,3% en mars par rapport à un an plus tôt, à 61.829 unités, dont 75,1% destinées à l’exportation. La production de véhicules industriels et autres utilitaires avait quant à elle chuté de 57,1%, à 8.074 unités.


Petit espoir tout de même : la mise en place récente d’une prime à la casse, dont la création a été annoncée lors de la présentation du budget britannique 2009/2010.   La mesure  d’incitation s’élèvera à 2.000 livres (environ 2.250 euros) par véhicule de plus de dix ans mis au rebut, un montant encore plus élevé que la prime allemande. Les constructeurs devront partager la moitié de son coût. Londres a alloué 300 millions de livres dans son budget 2009 pour cette mesure qui devrait concerner 300.000 véhicules.

Les analystes du secteur estiment que l’aide financière devrait surtout bénéficier aux constructeurs

de petits véhicules, comme Honda, Toyota, Nissan ou Vauxhall. En revanche, les constructeurs spécialisés dans le haut de gamme, comme Jaguar, Land Rover, Aston Martin ou Bentley, ne devraient pas en sentir les effets.


La prime à la casse britannique pourrait aussi profiter aux constructeurs étrangers. Peugeot (PSA) pourrait notamment faire partie des « heureux » bénéficiaires. Avec 53.462 unités écoulées, la 207 figure en effet au 6e rang des voitures les plus vendues en 2008 au Royaume-Uni.


Dans son projet de budget 2010, le Royaume-Uni prévoit  également la mise en place d’une aide à l’achat de véhicules hybrides et électriques. A partir de 2011, une prime comprise entre 2300 et 5671 € (5000 livres) sera versée aux acheteurs de ce type de véhicules. Cette mesure représente un budget de 230 millions de livres. 20 millions de livres (23 millions d’euros) seront en outre consacrés à l’installation de bornes de recharge pour les véhicules électriques.


Sources : AFP, E24,  Reuters, Enerzine


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz