Accueil Lexus Les Lexus LF-A en ordre de bataille pour les 24 heures du...

Les Lexus LF-A en ordre de bataille pour les 24 heures du Nürburgring

44
20
PARTAGER

La course des 24 heures du Nürburgring c’est samedi et dimanche, mais les choses sérieuses ont déjà gentiment commencé avec parade des voitures et des pilotes et vérifications techniques. L’évènement promet d’être particulièrement suivi cette année, avec de plus en plus de constructeurs officiellement impliqués. Si la victoire devrait se jouer entre les Porsche, en particulier celles du seigneur du Ring Olaf Manthey et sa brochette de pilotes officiels de Stuttgart, et des Audi R8 qui ne sont pas là pour faire du tourisme, Lexus ne fait pas profil bas comme les années précédentes. On savait que le constructeur japonais revenait avec sa supercar qui passera bientôt du statut de concept à celui de voiture de production, mais l’expédition est plus ambitieuse qu’on ne le pensait.

D’abord ce n’est pas une voiture mais deux (trois si l’on compte la Lexus IS F officielle) qui sont engagées, identiques, aux couleurs du Gazoo Racing, l’entité internet de Toyota. Ensuite, la composition des équipages donne quelques indications sur les ambitions de Lexus. Sur la première voiture, l’homme le plus rapide des pilotes Toyota au Japon, André Lotterer, fera équipe avec Hiromu Naruse, le Grand Maître des pilotes d’essai de Toyota qui a quelques kilomètres au compteur puisqu’il a commencé sa carrière par la mise au point de la Toyota S800 en… 1963, et l’a poursuivi par tout ce que Toyota a produit de sportif (entre autres) depuis. Malgré ses cheveux blancs, Naruse Sensei a toujours le pied lourd. Les deux hommes partageront les relais de la voiture no15 avec deux mercenaires allemands qui connaissent leur affaire, Armin Hahne et Jochen Krumbach. Ce sera la voiture à suivre, qui pourrait s’inviter dans le premier groupe si elle est épargnée par les ennuis mécaniques, ce qui est loin d’être garanti même avec l’expérience de la course 2008 dans les roues.

La seconde voiture, la no14, a elle aussi des pilotes confirmés dans l’équipage, Akira Iida et Takayuki Kinoshita qui ont fait les beaux jours du championnat GT japonais il y a quelques années, plus un ponte de Toyota en Amérique du Sud et gentleman driver à ses heures Javier Quiros, et surtout, comme on le pressentait, se cachant sous son pseudonyme habituel qui ne trompe plus personne, le futur big boss de la maison Toyota lui-même, Akio Toyoda. A quelques jours de sa prise de fonction officielle, cette participation médiatisée a quelque chose de très symbolique : le plaisir de conduire serait-il à nouveau à l’ordre du jour chez Toyota ? Toyoda, qui a indiqué avoir l’intention de renouveller 40% de son état-major, réussira-t-il sa révolution ? Dans un premier temps, souhaitons-lui de réussir sa course.

Plus d’images, de vidéos et d’informations sur le site très complet de Gazoo Racing.

194800194804194807

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz