Accueil Conducteur du jour Le conducteur du jour: joindre l’utilitaire à l’agréable

Le conducteur du jour: joindre l’utilitaire à l’agréable

61
9
PARTAGER

Pour les utilitaires, les designers ne font pas de chichis: la fonction dicte la forme. D’où des looks de briques à roulette. Pourtant, il fut un temps où les utilitaires étaient rondouillards et où ils savaient faire le beau. Comme ce pick-up Mercury F5 de la fin des années 40. N’est-il pas mignon, en rouge,  avec ses chromes et sa benne surmontée de bois massif? On dirait un gros jouet!

Le Ford F-Series est apparu en 1948. Jusqu’ici, Ford se contentait de transformer ses berlines en pick-up. Le F était disponible en 8 versions (F1 à F8); dénommés d’après leurs capacités de chargement. Le F5 était la version 1,5 tonnes.
Celui-ci est équipé du V8 3,9l à soupapes latérales, techniquement proche de celui des Ford Vedette et autres Simca V8.

Rustique, donc costaud et facile à bricoler, le F-Series conquit d’emblée l’Amérique rurale. De génération en génération, il a pris du volume (euphémisme) et ce F5 semblerait minuscule à côté d’un F350 Super Duty!

Ce pick-up rouge est un Mercury et non un Ford. A l’époque, Mercury s’était orienté vers un concept de « luxe pas cher », ce qui serait en contradiction avec la production d’un pick-up.
S’agit-il d’un véhicule créé pour le Canada? Ou bien d’une éphémère version luxueuse du F?
Si un lecteur possède des informations…

A lire également:
Le conducteur du jour: paquebot du tonnerre
Le conducteur du jour: incrustor
Le conducteur du jour: un cheval sauvage dans Paris
Le Ford F-Seies a 60 ans

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz