Accueil Général Histoire de Pontiac : 1926, Pontiac Chief of the Sixes

Histoire de Pontiac : 1926, Pontiac Chief of the Sixes

147
2
PARTAGER

Fin 2010, la marque Pontiac sera enterrée, refermant le livre d’un peu plus de 80 ans d’histoire. Une histoire qui connut son apogée dans les années 50 et 60, devenant l’une des marques phare de GM, et qui fut émaillée de quelques modèles marquants. Nous en avons choisi dix, et à tout seigneur tout honneur, nous commencerons par la première de la lignée…

L’histoire de Pontiac en automobile remonte en fait à 1893, et à la fondation par Edward M. Murphy de la Pontiac Buggy Company, une société qui vient tardivement à la construction de voitures à cheval… La société est justement implantée dans la ville de Pontiac, dans la Michigan, et qui tire son nom de celui d’un chef Indien de la tribu des Ottawa. Un chef qui a mené une rébellion de 1763 à 1766 contre l’occupation Britannique de la région, au cours de laquelle il a assiégé Fort Detroit.

En 1907, Murphy s’associe à Alanson P. Brush pour fonder la Oakland Motor Car Company, elle aussi dans la ville de Pontiac. En 1909, la firme entre dans le giron d’un GM naissant, en deux étapes. Au début de l’année, Brush cède la moitié du capital à William C. Durant, mais suite à son décès quelques mois plus tard, GM rachète finalement la totalité de la marque. Après l’introduction en 1916 d’un modèle V8, les ventes décollent en 1917 avec la Model 38 dotée d’un six cylindres en ligne. Mais après 1920, les ventes stagnent, en particulier en raison de problèmes de qualité.

A cette époque, GM souhaite combler les vides dans sa gamme. En effet, l’écart est jugé trop important en termes de prix dans l’échelle des marques Chevrolet, Oakland, Oldsmobile, Buick et Cadillac. Il est donc décidé de créer quatre marques, qualifiées de « compagnons » pour Oakland, Oldsmobile, Buick et Cadillac. Ainsi, Cadillac propose LaSalle qui vient prendre place au dessus de Buick, qui ajoute pour sa part Marquette au dessus d’Oldsmobile, dont la marque Viking vient prendre place au dessus d’Oakland. La marque compagnon d’Oakland sera justement Pontiac, et sera au final la seule à survivre au-delà de 1940.

La première Pontiac, surnommée Chief of the Sixes (Chef des Six – cylindres), arbore fièrement une tête de chef indien au bout de son capot.  Il s’agit d’un modèle à empattement plus court que celui des Oakland, mais qui adopte un moteur à 6 cylindres en ligne, sur un segment de prix où les concurrents en proposent en général 4. Le succès est au rendez-vous, et dès la première année, il se vend plus de Pontiac que d’Oakland, et l’écart ne cesse de s’accroître. En 1930, les ventes d’Oakland sont de 25.000 voitures, alors qu’elles étaient de plus de 35.000 dix ans plus tôt. La même année, les ventes de Pontiac sont déjà au dessus des 200.000 voitures. En 1930 et 1931, dernière vaine tentative, Oakland propose uniquement des moteurs V8, à des tarifs habituellement pratiqués pour des 6 cylindres chez les concurrents. En 1932, GM met fin à la marque Oakland et la société devient la Pontiac Motor Company, reprenant sous sa propre marque les modèles V8 …

192468192473192476192479192482192485192488192493192490192496

Lire aussi :

Quelques Pontiac
– Histoire de Pontiac : 1926, Pontiac Chief of the Sixes
Histoire de Pontiac : 1949 Pontiac Chieftain
Histoire de Pontiac : 1957-2005 Pontiac Bonneville
Histoire de Pontiac : 1964-1974 Pontiac GTO
Histoire de Pontiac : 1967-2002 Pontiac Firebird
Histoire de Pontiac : 1983 – 1988 Pontiac Fiero
Histoire de Pontiac : 1990 Pontiac Transsport
Histoire de Pontiac : 2001 Pontiac Aztek
Histoire de Pontiac : 2008 Pontiac G8
Histoire de Pontiac : Pontiac Banshee Concepts (1964 – 1968 – 1974 – 1988)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz