Accueil Actualités Entreprise Renault/PSA : production de Rencast remise au fourneau (pièces alu)

Renault/PSA : production de Rencast remise au fourneau (pièces alu)

37
11
PARTAGER

Rencast Les salariés ne sont pas à cours d’idée pour démontrer leur désarroi face aux mesures sociales les impactant et tenter d’alerter l’opinion publique …

En vue de protester contre le tour que prennent les négociations en cours dans le cadre de la mise en liquidation de leur groupe, les salariés de l’usine Rencast à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) ont en fin de semaine remis au fourneau la production destinée à Renault et PSA. Le site, ouvert depuis 1963, emploie 182 salariés.

Selon les syndicats, jeudi, les salariés ont renvoyé à la case départ la production de pièces en aluminium destinées à Renault pour la fabrication de la Twingo. Vendredi, 80% de la production destinée au constructeur PSA a été fondue.


Selon Daniel Renard, délégué syndical Force ouvrière (FO), « les salariés protestent contre le déroulement des négociations » depuis le mise en liquidation le 18 mars dernier. Ils reprochent notamment à Renault et PSA « de ne pas respecter les accords ».


Les constructeurs se seraient préalablement engagés à n’examiner que les dossiers des repreneurs susceptibles d’apporter une réponse globale à Rencast, alors que deux ou trois sites seulement susciteraient leur intérêt …


« D’accord pour un rachat de tous les sites mais à condition que Renault et Peugeot soient en capacité de s’engager sur une augmentation des volumes de production, sinon nous retomberons dans la situation actuelle » affirmaient encore il y a quelques jours les syndicats.


La Préfecture de Haute-Savoie reconnait quant à elle que « la situation est effectivement tendue depuis trois semaines« , précisant toutefois que les négociations devraient reprendre à la fin du week-end.


Le 18 mars, le tribunal de commerce de Lyon avait autorisé la mise en liquidation du groupe français Rencast, spécialisé dans la fonderie en aluminium pour l’automobile, qui emploie quelque 850 salariés sur cinq sites en France.


En redressement judiciaire depuis fin 2007, Rencast avait été racheté en juillet 2008 par le groupe métallurgique italien Zen, propriétaire de Fabris dans la Vienne et de SBFM dans le Morbihan. Ces deux entreprises ont été mises en vente le 10 mars à la suite d’une décision du tribunal de commerce de Lyon.


La poursuite de l’activité de Rencast a été autorisé quant à elle jusqu’au 18 juin prochain, un liquidateur judicaire ayant été nommé par ailleurs.


Sources : AFP, Reuters, Challenges, FO


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz