Accueil Actualités Entreprise La mort de Pontiac officiellement programmée

La mort de Pontiac officiellement programmée

39
17
PARTAGER

Chaque semaine, le nouveau patron de General Motors Fritz Henderson entouré de ses fidèles lieutenants dévoile les avances concrètes, ou programmées, de son plan de restructuration durci et rejeté dans un premier temps par l’administration Obama. Le dernier communiqué de presse du constructeur américain donne à connaître les ultimes décisions. Parmi celles-ci, la mort de Pontiac, fortement supputée en fin de semaine, devient officielle avec une disparition programmée pour 2010. GM détaille les autres mesures. La casse se poursuit.

Les diverses mesures détaillées dans cette ultime mouture du plan de retour à la viabilité, avant sa validation ou pas par l’administration Obama, remettent en lumière le recentrage de GM sur quatre marques condamnant définitivement Pontiac sur l’autel de la restructuration pour 2010.

On attend alors également sous peu des informations concrètes sur Saturn et Hummer (car oui, le cas Hummer n’a toujours pas été réglé…). Rien en revanche de nouveau ou de pragmatique sur Opel/Vauxhall, Holden et Daewoo à l’échelon international.

Ceci visant à rendre GM rentable sur un marché oscillant autour des 10 millions d’unités (contre 15 à 18 millions avant la crise du secteur auto US).

Autre direction est prise dans la coupe dans les effectifs. L’ambition chiffrée se résume à ramener son nombre total d’employés à 40 000 contre 61 000 (fin 2008) en supprimant de nouveau près de 8 000 salariés. Ainsi ses coûts fixes diminueraient de près de 34 % l’an prochain et passeront dans le meilleur des cas de 7,8 milliards de dollars fin 2008 à 5 milliards de dollars en 2010.

Le réseau de distribution et les concessionnaires sont également dans l’œil du cyclone. Entre fin 2008 et fin 2010, le nombre de revendeurs GM passera ainsi de 6 246 à 3 605, soit une baisse de 42 %. Par rapport aux dernières mesures indiquées et au plan initial, ce seront clairement 500 suppressions supplémentaires avant la fin de l’année.

Enfin GM annonce le lancement de la restructuration de sa dette avec la conversion de 27 milliards de dollars de cette dette obligataire en actions ordinaires. « Cette démarche constitue un plan vital pour la restructuration du groupe. Un succès de l’opération nous éviterait le dépôt de bilan« , avance le constructeur dans son communiqué. Reste à attendre et connaître d’ici quelques semaines, les conclusions des autorités politiques et financières américaines en charge du dossier.

A lire également. Rapport Task Force GM, Pontiac : la fin annoncée et Les concessions GM en difficulté.

Source : General Motors.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz