Accueil Champ Car Indycar: St Petersburg

Indycar: St Petersburg

41
0
PARTAGER

L’Indycar aime bien les trophées un peu kitsch. Ainsi, à St Petersburg, le vainqueur repart avec une planche de surf. On attendait Graham Rahal (Newman-Haas-Lanigan), Justin Wilson (Dale Coyne) ou Ryan Hunter-Reay (Vision), mais c’est finallement Ryan Briscoe (Penske) qui décroche la timbale. L’Australien ouvre donc le palmarès 2009 de la série.

Parti en pole, Graham Rahal semblait en mesure de rééditer sa victoire 2008. Mais son rêve s’arrêta dés le premier tour, dans un carambolage monstre. Rahal repartira et finira 7e. En revanche, le débutant Mike Conway (Dreyer & Reinbold) restera sur le carreau. Pas vraiment une entrée en matière rêvée pour l’ex-pilote d’essai Honda…

Justin Wilson, parti 2e, prend les commandes. Il mènera 52 des 100 tours. L’Anglais se voyait déjà prendre sa revanche: il a été viré de Newman-Haas-Lanigan fin 2008 (pour cause de compte bancaire au-delà du découvert autorisé) et trouvait in extremis un volant dans la modeste écurie Dale Coyne. Ca aurait d’ailleurs été la première victoire du team. C’était sans compter sur Ryan Briscoe.

Briscoe, qui n’avait jamais vu le drapeau à damier à St Petersburg, décrocha sa première victoire. Ryan Hunter-Reay décrocha finallement l’argent, devant Wilson et Dario Franchitti (Chip Ganassi), revenu en Indycar après une saison passable en Nascar. Petit week-end pour Danica Patrick: partie 15e, elle fut également victime du carambolage.

Source:
Honda Racing

A lire également:
Graham Rahal en pole position pour l’ouverture de la saison d’Indycar

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz