Accueil Audi DTM Testday Dijon: A4 & Classe C mutantes…

DTM Testday Dijon: A4 & Classe C mutantes…

154
14
PARTAGER

Voilà maintenant 10 ans que le DTM a fait sa révolution, pour se faire plus standard, afin de minimiser les écarts en performances entre les voitures. Au permier abord, les Mercedes Classe C et Audi A4 ressemblent clairement aux modèles de série. Mais dès qu’on s’en approche, on se rend compte que finalement, absolument aucune pièce n’est commune avec les A4 et Classe C de Monsieur Tout le monde…

Contrairement à d’autres formules, la conception d’une DTM ne se fait pas à partir de la base d’une voiture de série classique. En effet, celles-ci sont en réalité des silhouettes. C’est à dire pour faire simple, une coque ressemblant au modèle de série qu’elle singe, autour d’un vrai chassis de compétition fait de carbone. Sous leurs robes, les DTM dévoilent une véritable monocoque en carbone, à l’image de celle des monoplaces. Si les constructeurs ont la main sur le développement du chassis et de l’amortissement, les boites de vitesses (séquentielles), les disques et plaquettes de freins en carbone, la transmission, les pneumatiques Dunlop SP et l’électronique Bosch sont standards.

L’aero fait de multiples ailettes et autres dérives donnent un look particulièrement athlétique à ces voitures. On note un gros travail fait sur les flancs, ainsi qu’à l’arrière comme en témoignent les différents diffuseurs désormais bien plus compliqués que ceux des Formule 1 d’aujourd’hui. Les échappements sont intégrés le long des portes avant, alors que les portes arrière tout à fait fictives sont creusées pour améliorer le passage des flux d’air. Les fans des détails de ces pièces se régaleront à observer les différentes solutions choisies par Audi et Mercedes les deux seuls constructeurs présents dans la discipline.

Côté moteurs, le réglement impose des V8 dont l’angle formé par les cylindres n’excèdent pas les 90°. L’admission se veut bridé, avec des ouvertures limitées. Les blocs sont scellés en début de saison, de manière à limiter les interventions pour accroitre les performances. Les moteurs aujourd’hui des Classe C et A4 développent environ 480 chevaux. 

Le poids est fixé aux alentours des 1 050 kg, suivant le millésime des modèles avec lesquels courent les équipes, pilote compris. Toutefois, des lests imposés par l’organisation technique, peuvent être disposés dans la voiture, pour équilibrer l’efficacité d’une voiture par rapport à une autre.

Ainsi, les DTM sont des véhicules particulièrement rapides et efficaces, impressionnants à voir évoluer. Leurs bruits assourdissants, se rapprochent de celui des grosses GT des championnats FIA ou LMS, alors que les vitesses de passages en courbes sont ahurissantes. En témoignent les chronos se rapprochant de ceux des voitures les plus performantes, que l’on a pu voir évoluer sur ce circuit de Dijon-Prenois.

185009185012185051185003

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz