Accueil Actualités Entreprise Opel/GM : nouvel épisode

Opel/GM : nouvel épisode

21
1
PARTAGER

Énième épisode dans les soucis rencontrés par Opel et General Motors. Pendant que les concessionnaires européens continuent de voter afin de parvenir à un accord sur une participation au sein d’une future entité indépendante, Berlin continue de jouer la montre alors que GM dispose finalement de 60 jours de plus pour présenter un plan viable.

La donne première n’a pas évolué  : Opel demande un prêt financier de 3,3 milliards d’euros auprès de l’État allemand afin de ne pas sombrer. Un autre point n’a pas bougé non plus : les autorités politiques allemandes attendent que General Motors présente un plan viable pour sa filiale européenne avant de décider ou non de débloquer cette somme.

« La décision de l’administration américaine d’accorder 60 jours supplémentaires à GM nous donne également 60 jours pour trouver une solution« , avance Karl-Theodor zu Guttenbergeg, le ministre allemand de l’économie et des finances. Piste privilégiée par le politique ? « Un repreneur privé« .

« Petit » détail : aucun candidat ne s’est officiellement déclaré intéressé par la reprise d’Opel. Surgit alors une nouvelle piste : que le constructeur allemand dispose de davantage d’autonomie tout en restant en partie sous le giron de la maison mère US. Une donnée inenvisageable pour les concessionnaires européens davantage disposés à se séparer définitivement de General Motors. Bilan des courses logiquement sous les deux mois à venir.

A lire également. Opel/GM : suite du feuilleton, Opel : les concessionnaires entrent dans la danse, Les concessionnaires Opel approuvent le plan et Opel : la marque à l’éclair frise le court-jus.

A voir également. Galerie Genève 2009 Live Opel Ampera.

169763169767169772169775169778169781169784169787169790169793

Source : AFP et Die Welt.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz