Accueil Constructeurs Marché espagnol en février : – 48,8 %

Marché espagnol en février : – 48,8 %

26
14
PARTAGER

Lors du dernier mois de février, la vente de véhicules sur le territoire espagnol a continué de dégringoler faisant du marché ibérique le plus impacté par la crise au niveau européen. Entre février 2008 et février 2009, le recul des immatriculations atteint tout simplement 48,8 %. Nouveau pas dans une longue marche aux enfers.

Un nombre d’immatriculations quasiment divisé par deux ! Le marché automobile espagnol va très, très, mal. En pourcentages et chiffres, ceci se traduit par une chute de 48,8 % et l’immatriculation de 62 107 unités contre 121 415 l’anné précédente. Dans le détail la vente de véhicules neufs aux particuliers a reculé de 40,3 % quand celle aux agences de location s’effondrait de plus de 81 %.

A ce rythme là les prévisions de l’Anfac, association espagnole des constructeurs automobiles, pourraient même prendre davantage d’ampleur et se traduire au terme de 2009 par un repli supérieur à celui de 20 % avancé. De quoi également encore inciter Bruxelles à venir davantage en aide aux salariés d’un secteur frisant le désastre. Pour prendre le pouls de tous les résultats par constructeur, il suffit de cliquer ici.

Néanmoins, voici les cinq plus forts replis entre janvier 2008 et janvier 2009 en combinaison avec février 2008 et février 2009 (enfin les plus significatifs à la vue des volumes, car Infiniti par exemple a reculé de 500 % ou Buick, Lamborghini et Proton de 100 %) : BMW : – 74,1 %, Volvo -63,2 %, Mini – 61,5 %, Fiat – 57 % et Seat – 53,1 %. Cinq plus fortes progressions (les seules du reste) : Ferrari : + 85,7 %, Lada + 66,7 %, Dodge : + 58,3 %, Dacia : + 45,7 % et Ssangyong : + 5,6 %.

Quid des constructeurs français (période simaire aux pourcentages précédents) ? Peugeot recule de 47,6 %  à 4 910 unités, Renault chute de 41,3 % à 5 469 unités et Citroën limite les dégâts en perdant 23,9 % à 5 959 unités.

A lire également. Marché espagnol en janvier : – 41,6 %, Marché espagnol en décembre : -49,9 % et Bruxelles veut aider le secteur auto espagnol.

Source : Anfac.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz