Accueil Ecologie Le « Green Caring » face au « Green Washing » ?

Le « Green Caring » face au « Green Washing » ?

55
4
PARTAGER

On était habitués à des brèves plutôt courtes et informatives de la part des organisateurs des Le Mans Series. Mais un des communiqués récent, en ce début de championnat, a attiré mon attention… L’air de rien, le sport automobile se sent pousser des ailes vertes en cette période de tout écolo. « Le Mans Series s’investit toujours plus dans le Green Caring », tel est le titre d’un article paru sur le site officiel de l’organisateur, présentant les actions concrètes, mises en place pour contribuer à une green attitude. Intéressant.

Utilisation des biocarburants et économies d’essence…
Les carburants utilisés par les équipes en Le Mans Series est un biocarburant, constitué à 10% d’éthanol pour les moteurs à essence.  Déjà vu par le passé en ALMS notamment, la généralisation de ce carburant fut la première étape. « Le but est de favoriser l’utilisation, mais aussi la recherche d’énergies nouvelles. » explique l’organisateur. Mais une des mesures phare, est le retour de la valorisation de l’économie d’énergie. Michelin veut verdire son image, et en tant que manufacturier, a remis au goût du jour un classement à l’indice au rendement énergétique, déjà mis en place au mans, depuis très longtemps !

Le Michelin Green X Challenge (Michelin Energy Endurance Challenge en 2007 & 2008), mis en place conjointement par le manufacturier et les organisateurs, fait désormais partie intégrante de la compétition. Lorsque l’on sait qu’en 10 ans, le kilométrage moyen d’un pneu de compétition a été multiplié par 2, j’avoue qu’il y a de quoi féliciter les départements R&D. Ce trophée existera en LMS, ALMS et au Mans. Le vainqueur sera qualifié d’office pour les 24 Heures du Mans 2010 (il faut bien une carotte).

Le retour en grâce de l’indice de performance ?

La première trace d’un vainqueur à l’indice de performance remonte à 1926. A l’époque Minoia et Foresti décrochent le prix, l’année même ou le 100 km/h de moyenne est dépassé pour le vainqueur. Créé à l’origine pour favoriser les petites cylindrées, spécialité des constructeurs et préparateurs français de l’époque, ce classement permettait de mettre en valeur des écuries qui n’avaient pas les moyens de remporter le classement général… Le titre de vainqueur à l’indice subsistera jusqu’en 1975, remplacé par le classement combiné (indice de performance + consommation) et le classement à la consommation… Mais au début des années 90, pschiiiit… envolé la conso. C’est ainsi.

Dans les années 80, un nouveau règlement visait à rationaliser un peu Le Mans. En 1980, l’intervalle entre deux ravitaillements en huile était au minimum de 25 tours (340 km), le débit des pompes à essence diminué… Les réservoirs limités à 120 litres, puis à 100 litres en 82. Bref il y a toujours eu des mesures « éco » (tout est relatif), et on les voit revenir aujourd’hui. Si la consommation et les émissions échappent au grand public, la mesure qui sera la plus visible pour les passionnés cette année au Mans concernera les ravitaillements : le ralentissement de la procédure de changement de pneus (nombre de mécaniciens alloués à cette tache diminué), va donner un avantage certains aux équipes possédant des pneus résistants plusieurs relais… Michelin est sûr de son coup, car étant à ce jour le seul manufacturier à avoir couvert 3 relais consécutifs avec le même train de pneus (4 de nuit).

Mais quid de la Peugeot 908 Hybride qui faisait son apparition devant le grand public à Silverstone l’an passé ?.Les motorisations hybrides sont autorisées tout en restant hors classement… mais aucune ne sera présente dans la Sarthe ! « Dès 2010, cette nouvelle technologie permettra à des teams de participer à l’intégralité d’une saison Le Mans Series (la 908 HY ????) et prétendre au classement officiel. 2009 sera donc une année mise à profit pour finaliser un règlement technique complexe à élaborer dans ce domaine, et permettra à l’ACO de parfaitement accueillir en 2010 l’ensemble des voitures hybrides candidates« . Nous encourageons l’ACO dans cette démarche, et espérons que de nombreux team avec des projets dans ce sens se présenteront. Alors, GreenWashing ou green caring ?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz