Accueil Alfa Romeo Essai Alfa Romeo Mi.To – 4/4 – Conclusion

Essai Alfa Romeo Mi.To – 4/4 – Conclusion

59
19
PARTAGER

MiTo ou MiNi ? Telle est la question qui se posera sans doute à nombre de clients potentiels. Une liste à laquelle s’ajoutera prochainement l’Audi A1 et de laquelle on ne peut exclure les versions les plus dynamiques des autres modèles du segment.

Le client avisé, s’il existe, prendra sans aucun doute en compte ces deux facteurs, comportement et prix, surtout s’il est à la recherche d’une sportive avec un minimum d’efficacité. Car face à notre modèle d’essai bourré d’options à plus de 26.000 euros, il a du beau monde en la matière, sans même aller chercher dans le monde de l’occasion…

Pour rester dans des marques premium, qu’Alfa Romeo compte justement aller chercher, nous nous situons dans des zones de prix d’une Audi A3 1.8 TFSI ou d’une BMW 120i, il est vrai du segment supérieur, mais sans options. Bien sûr dans des tarifs proches, il y a aussi de véritables sportives, comme une Civic Type R ou une Clio RS, voire une Focus ST. Toutes trois sont bien plus efficaces, mais ne correspondent pas réellement à la clientèle visée par la Mi.To. Reste le cas de la Mini, version  Cooper S à ce tarif, à laquelle on pourra à loisirs rajouter des options. Un modèle qui est globalement plus abouti et plus cohérent, sans non plus être parfait.

Toutefois, le choix n’est clairement pas du tout rationnel et le style de la voiture jouera ici un rôle prépondérant, surtout par rapport au comportement. Alfa Romeo l’a bien compris en plaçant clairement une bonne partie de l’argent consacré au développement à son style. Un tel achat restera difficilement discutable, car les goûts et les couleurs… Sans cela, la Mini n’aurait sans doute jamais eu le succès qui fut le sien, son confort, son comportement ou sa qualité de finition, surtout sur la génération née en 2001 n’ayant que peu de rapport avec son tarif.

Partant du principe qu’il ne s’agit pas d’une sportive, la Mi.To s’acquitte plutôt bien de sa tâche, agréable et confortable, dotée d’un moteur souple, ele est surtout assez flatteuse pour l’égo de celui où celle pour qui se soucie de son image et aime se faire remarquer dans son auto… Si vous cherchez une sportive, n’associez pas immédiatement Alfa Romeo à « petite sportive ». Cherchez ailleurs, ou patientez un peu pour les versions Veloce ou GTA…

177747177750177753177756177759177762177765177768177771177774

Lire aussi :

Essai Alfa romeo Mi.To – 2/4 – Présentation
Essai Alfa romeo Mi.To – 2/4 – A bord
Essai Alfa romeo Mi.To – 3/4 – Sur la route

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz