Accueil Actualités Entreprise GM/Chrysler : l’opération dégraissage se poursuit

GM/Chrysler : l’opération dégraissage se poursuit

52
14
PARTAGER

A moins de sortir d’une léthargie ultra profonde ou d’avoir passé les deux derniers mois entièrement à l’écart de la civilisation, les déboires des Big Three n’ont échappé à personne. La prochaine étape synonyme d’enjeu majeur pour Chrysler et General Motors s’affiche en date du 17 février. Ce jour, les deux devront montrer patte blanche, comptes plus ou moins épurés et plans stratégique et financier « réalistes » pour décrocher de nouveaux subsides financiers de la part du gouvernement. Histoire de tailler dans les coûts, les deux coupent au rayon effectif invitant leurs salariés à plier bagages.

General Motors et Chrysler dévoilent ainsi leur dernier plan de départs volontaires destiné aux salariés les plus anciens. Tout salarié quittant le groupe ne repartira évidemment pas les poches vides. Chez GM on compensera, pour les salariés horaires, un chèque de 20 000 dollars ainsi qu’un bon d’achat de 25 000 dollars pour acheter un modèle du groupe… Mieux chez Chrysler qui offrira à ses employés 50 000 dollars tout comme un bon d’achat d’une valeur de 25 000 dollars (ici aussi pour acheter un véhicule du groupe).

Les ouvriers décidant de quitter leur groupe sans l’assurance maladies toucheront pour leur part 75 000 dollars et ce même bon. Tiens tu prends ça, tu t’achètes une voiture neuve et voilà, merci et au revoir. Décidément les Big Three traversent une très mauvaise passe. Ni General Motors ni Chrysler ne précisent évidemment leur ambition chiffrée sur ce plan de départs. A suivre car le 31 mars, les responsables des deux groupes repasseront par la case Washington pour une nouvelle évaluation de leur stratégie.

A lire également. Crise : les Big Three secourus par l’Administration Bush.

Source : Detroit Free Press et Automotive News.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz