Accueil Berlines Genève 2009 : Volvo S80

Genève 2009 : Volvo S80

27
4
PARTAGER

La Volvo S80 a une rude tâche, réussir à s’imposer sur un marché dominé par ses concurrents germaniques. Si la grande berline Suédoise a partiellement réussi a imposer ses spécificités, cette nouvelle évolution entend consolider les positions avec les outils des adversaires.

L’ensemble de la révision a en effet pour objet de positionner la S80 de façon plus favorable dans le domaine du dynamisme, qu’il s’agisse du style ou du plaisir de conduite. Pour le style, les équipes de Steve Mattin ont travaillé sur la perception de la face avant, qui doit selon les dires du patron du style Volvo s’imposer dans le rétroviseur du véhicule qui précède… Ceci a été effectué avec une évolution du design des diverses entrées d’air et un logo plus imposant, comme c’est par exemple déjà le cas sur le XC60, et l’on retrouve également quelques touches chromées supplémentaires, sur les bas de caisse ou à l’arrière. Malgré tout, cela reste bien peu visible dans l’ensemble.

Cette meilleure perception visuelle ne doit pas masquer qu’une Volvo se ressent aussi de l’intérieur. Ici, le travail a constitué à souligner les spécificités. La console centrale flottante est soulignée de métal, tandis que les excellents sièges sont habillés de nouvelles selleries. Le dessin du volant, du levier de vitesse ou de l’instrumentation a également été revu.

Le dynamisme doit aussi se traduire dans les faits. Volvo proposera ainsi en option un tout nouveau châssis sport, qui accentue le dynamisme des lignes par un abaissement de la caisse de 20 mm à l’avant et 15 à l’arrière. L’ensemble des réglages du châssis ont été affermis, barre antiroulis, ressorts, amortisseurs, points d’ancrages… Parallèlement  ce châssis sport, la monte standard, le châssis confort en somme, a été lui aussi revu pour offrir plus de confort.

La gamme des mécaniques évolue sans surprise avec l’arrivée annoncée du nouveau 5 cylindres diesel, dans sa version simple turbo de 175 ch, ou double turbo de 205 ch, avec des consommations respectives de 6.2 et 5.8 l/100 km (164 et 154 g/km de CO2). La plus marquante sera néanmoins l’arrivée d’une étonnante version 1.6D de seulement 109 ch. Avec ce moteur, la grosse S80 ne consomme que 4.9 l/100 km et n’émet que 129 g/km de CO2. Le chiffre le plus bas de sa catégorie, mais à quel prix pour les performances ? Cela la positionnera en revanche de façon particulièrement favorable pour les marchés de flottes…

168585168592168598168604168613168616168619168625168631168634

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz