Accueil Nouveaux modèles 3008, le crossover selon Peugeot

3008, le crossover selon Peugeot

69
46
PARTAGER

2009_Peugeot_3008.jpg

Lors du Mondial de l’automobile, Peugeot n’a pas jugé utile d’exposer la version de série du 3008, lui préférant un faux concept-car qui n’aura trompé personne. La version que les clients pourront acquérir sous peu sera extrêmement proche du Prologue Hymotion4. En revanche, il faudra encore patienter au moins deux ans pour la version hybride

Le troisième modèle Peugeot au double zéro, et le premier de la série des 8, viendra compléter la stratégie du groupe PSA dans le segment déjà bien occupé par les deux marques : C4 Picasso, Grand C4 Picasso, 308 SW, 4007, chacun avec son territoire bien défini  Plus compact que le C4 Picasso avec ses 4m365, il devrait éviter au maximum le cannibalisme entre les deux marques. Le 3008 repose toutefois sur la même plateforme, mais partage son empattement avec la berline 308 (2m61), et vient compenser l’absence de monospace dans la gamme Peugeot avec une offre légèrement décalée. C’est ce que l’on appelle un crossover. En la matière, le 3008 sera un concurrent direct du Nissan Qashqai.

Les lignes ne reflètent pas totalement les nouvelles orientations du style Peugeot, mais témoignent d’une volonté d’évolution plus marquée que sur les précédents modèles du constructeur. Le 3008 devrait ainsi être une sorte de transition entre deux générations de style Peugeot. Par rapport au concept, on retrouve donc exactement les mêmes lignes que lon pourra sans doute juger un peu lourdes, du fait dun rapport entre hauteur du véhicule, hauteur des surfaces vitrées latérales et hauteur de tôle quelque peu inhabituel et massif. Les modifications extérieures restent minimes et concernent des éléments décoratifs.

2009_Peugeot-3008_01.jpg2009_Peugeot-3008_02.jpg2009_Peugeot-3008_03.jpg2009_Peugeot-3008_04.jpg2009_Peugeot-3008_05.jpg2009_Peugeot-3008_06.jpg2009_Peugeot-3008_07.jpg2009_Peugeot-3008_08.jpg2009_Peugeot-3008_09.jpg2009_Peugeot-3008_10.jpg2009_Peugeot-3008_11.jpg2009_Peugeot-3008_12.jpg2009_Peugeot-3008_13.jpg2009_Peugeot-3008_14.jpg2009_Peugeot-3008_15.jpg2009_Peugeot-3008_16.jpg2009_Peugeot-3008_17.jpg

Il en va de même à bord où l’on retrouve la planche de bord très orientée vers le conducteur, la poignée accolée, pour faire plus « SUV », vient imposer une nette séparation entre les deux parties de l’habitacle. La façade est très inclinée et l’éventuel écran de navigation, repliable prend place en haut de la planche de bord. Le cas échéant, les informations de navigation sont répétées sur l’afficheur central, face au conducteur, mais pas dans le nouveau système d’affichage tête haute qui pourra équiper le 3008.

Ce système se compose d’un système de projection et d’une lame transparente, plus économique qu’une projection directe sur le pare-brise. La lame est rétractable, et le conducteur peut également régler la hauteur des informations affichées ainsi que la luminosité, via les boutons basculeurs disposés en haut de la façade centrale. Seront visibles dans cet afficheur visible du conducteur seul vitesse, information du limiteur / régulateur, ainsi que du nouveau système Distance Alert, qui vient assister le conducteur dans le maintien des distances de sécurité. Il ne s’agit pas d’un régulateur de vitesse adaptatif, mais d’un système d’information, n’intervenant pas sur la vitesse du véhicule. L’équipement pourra également comprendre, outre un des deux systèmes de navigation proposés, l’aide au démarrage en pente, le frein de parking automatique, les phares bi-xénon orientables, l’aide au stationnement avant et arrière ou encore le grand toit panoramique de 1,6 m2.

Côté modularité, afin de mieux se distinguer des 308 SW ou C4 Picasso, le 3008 s’en tient à une banquette 60/40, fixe. Le grand coffre, de 432 à 512 dm3 selon la position du plancher est accessible via une ouverture double, avec une abattant façon Range Rover ou Renault Koleos. Le plancher, baptisé hobby, est amovible pour accroître le volume, et peut être soit stocké à la verticale derrière les assises, soit disposé à mi-hauteur, pour rendre le fond du coffre plus accessible lors d’une ouverture de la seule partie supérieure du coffre.

2009_Peugeot-3008_26.jpg2009_Peugeot-3008_27.jpg2009_Peugeot-3008_28.jpg2009_Peugeot-3008_29.jpg2009_Peugeot-3008_30.jpg2009_Peugeot-3008_31.jpg2009_Peugeot-3008_32.jpg2009_Peugeot-3008_33.jpg2009_Peugeot-3008_34.jpg2009_Peugeot-3008_35.jpg2009_Peugeot-3008_36.jpg2009_Peugeot-3008_37.jpg2009_Peugeot-3008_38.jpg2009_Peugeot-3008_39.jpg2009_Peugeot-3008_40.jpg2009_Peugeot-3008_41.jpg

Côté mécanique, l’offre repose sur des mécaniques bien connues : 1.6 HDI FAP de 110 ch avec boîte manuelle ou robotisée à 6 rapports (137 et 130 g/km de CO2), 2.0 HDI, développant 150 ch avec boîte manuelle ou 163 avec la boîte automatique à 6 rapports (146 et 176 g/km de CO2), 1.6 VTi 120 ch avec boîte manuelle 5 rapports (165 g/km de CO2) et 1.6 THP 150 ch boîte de vitesse à 6 rapports (176 g/km). Ce dernier devrait être par la suite remplacé par un 1.6 THP 156 ch limitant ses émissions à 170 g/km de CO2 Une belle offre, uniquement en deux roues motrices, car malgré ses allures à mi-chemin d’un SUV, le 3008 ne dispose d’aucune transmission intégrale. Pour cela, il faudra patienter jusqu’en 2011 pour voir arriver la version hybride, désormais qualifiée de Hybrid4 (Peugeot va même jusqu’à renommer le concept en Prologue Hybrid4), sans doute suite à un différent avec Volkswagen exploitant déjà l’appellation HyMotion pour ses véhicules fonctionnant à l’hydrogène

Malgré l’absence de transmission intégrale, Peugeot met en avant le Grip Control, appellation maison du SnowMotion de Citroën, enrichi de modes de fonctionnement supplémentaires. Il sagit en fait dune couche supplémentaire de lESP qui vient améliorer la motricité sur les sols à faible adhérence. Peugeot y va de sa petite molette de commande, façon Land Rover Terrain Response (un peu ambitieux comme comparaison sans doute), pour proposer les modes route, neige, chemins pierreux, et même sable, ou encore pour couper simplement lESP.

Reprenant la plateforme de la 308, le 3008 compte proposer un niveau d’excellence dans le domaine du comportement routier, et a pour cela ajouté le Dynamic Rolling Control, développé avec Kybse. Le système est composé d’un module central composé d’un piston flottant et d’une chambre de compensation, et autorise un transfert hydraulique entre les amortisseurs droit et gauche en virage, réduisant le roulis. Par ailleurs, trois montes pneumatiques seront proposées, 16″ Michelin Latitude Tour HP Mud & Snow avec le Grip Control, 17″ Michelin Energy Saver en standard, et 18″ Continental pour les conducteurs souhaitant une conduite plus dynamique.

2009_Peugeot-3008_42.jpg2009_Peugeot-3008_43.jpg2009_Peugeot-3008_44.jpg2009_Peugeot-3008_45.jpg2009_Peugeot-3008_46.jpg2009_Peugeot-3008_47.jpg2009_Peugeot-3008_48.jpg2009_Peugeot-3008_49.jpg2009_Peugeot-3008_50.jpg2009_Peugeot-3008_51.jpg2009_Peugeot-3008_52.jpg2009_Peugeot-3008_53.jpg2009_Peugeot-3008_54.jpg2009_Peugeot-3008_55.jpg

Le 3008 sera commercialisé au début du printemps. Sa gamme sera composée des versions Confort Pack, Premium, Premium Pack et Feline. Les tarifs ne sont pas encore connus.

2009_Peugeot-3008_18.jpg2009_Peugeot-3008_19.jpg2009_Peugeot-3008_20.jpg2009_Peugeot-3008_21.jpg2009_Peugeot-3008_22.jpg2009_Peugeot-3008_23.jpg2009_Peugeot-3008_24.jpg2009_Peugeot-3008_25.jpg

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz