Accueil Actualités Entreprise Ford : les ventes prennent du recul

Ford : les ventes prennent du recul

29
1
PARTAGER

Fordamricandream Ford est loin de finir 2008 sur les chapeaux de roue … les ventes du constructeur ont nettement chuté en décembre, les mois précédents s’avèrant peu "convaincants".

Qu’à cela ne tienne, il semble que la méthode Coué ait également ses adeptes Outre-Atlantique, les dirigeants de Ford arrivant même à trouver des sujets de satisfaction.

Comme quoi tout est possible …

Le constructeur automobile US a vu ses ventes fondre comme neige au soleil en 2008, pour « conclure » sur une régression de 32,4% en décembre et de 20,7 % en valeurs glissantes annuelles. Ford a ainsi vendu au total 139.067 voitures neuves en décembre, contre 205.685 en décembre 2007. Sur l’année, le total de voitures vendues s’élève à 1,98 million, contre 2,5 millions en 2007.

Si ces chiffres peuvent paraître alarmistes, les dirigeants tentent toutefois d’y trouver espoir, le résultat observé étant supérieur aux estimations des analystes de la société Edmunds.com, lesquels tablaient sur un recul de 33,8% des ventes de Ford. Il est vrai que l’espoir fait vivre, alors pourquoi s’en priver ?

Mieux encore, dans le marasme actuel et le contexte d’aides de l’Etat au secteur automobile US, Ford trouve encore les "moyens" de se réjouir, notant au passage que sa part de marché a progressé pour le 3ème mois consécutif. Le constructeur détient désormais 14,6% du gâteau, soit une légère progression de +0,7%.

Mais ne nous leurrons, les chiffres sont ce qu’ils sont … et surtout ce qu’on en fait.  Ces résultats mathématiques – ne doivent pas nous faire oublier qu’à défaut d’être de « bons » chiffres, ils tendent avant tout à démontrer que la situation de Ford est « moins pire » que celle de ses concurrents.

En France, on avait plus blanc que blanc, aux US, on a désormais plus pire que pire.

"C’est une façon solide de finir une année difficile", s’est réjoui le responsable du marketing et de la communication de Ford, Jim Farley. Avec panache, hypocrisie, fanfaronnade ?

Kirk Kerkorian n’a eu – semble-t-il – aucune difficulté pour cocher la case : le célèbre milliardaire américain vient de solder ses parts dans Ford. Une sorte de sauve qui peut en quelque sorte, alors que le titre Ford a perdu à peu près les deux tiers de sa valeur en un an.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz